Publicité
Publicité

Les marchés pénalisés par la Chine et les résultats

Les marchés ont lâché du lest ce mardi, face à un cocktail de mauvaises nouvelles. En ligne de mire notamment, le resserrement monétaire en Chine, une série de résultats américains accueillis froidement et la chute des valeurs bancaires américaines.

Le durcissement inattendu de la politique monétaire chinoise, pour freiner l'inflation, a déprimé la tendance sur les principales Bourses hier mardi. D’autant que les investisseurs étaient occupés à faire le grand écart entre indicateurs macroéconomiques et résultats de sociétés pour le troisième trimestre. La Bourse de New York a quant à elle dû composer avec le raffermissement du dollar et le net recul des valeurs bancaires en fin de séance.

A Wall Street, le Dow Jones Industrial Average a lâché 1,48 % et le Nasdaq, à dominante technologique, 1,76 %. L'indice élargi Standard & Poor's 500 s'est replié de son côté de 1,59 %.

"Wall Street s'est peut-être un peu emballé en termes d'attentes pour des entreprises-clés", a avancé Owen Fitzpatrick, de Deutsche Bank. La plus forte baisse de l'indice Dow Jones a toutefois été signée par Bank of America (-4,38 % à 11,80 dollars). Dans l'après-midi, la chaîne d'informations financières CNBC a rapporté que l'établissement était poursuivi par un consortium comprenant la branche new-yorkaise de la Réserve fédérale et huit firmes d'investissement à propos de titres adossés à des prêts hypothécaires.

En Europe, l’indice DJ Stoxx 600 a clôturé en recul de 0,53 % à 265,24 points. Amsterdam a perdu 0,75 %, Paris 0,71 %, Londres 0,67 % et Francfort 0,40 %. Le secteur des matières premières a lâché 2,54 %, victime des craintes sur la croissance chinoise. La tendance était aussi affectée par le recul de 1,39 % des valeurs technologiques, les perspectives d'IBM et Apple ayant déçu les investisseurs.

A Bruxelles, le Bel 20 a mis en fuite 0,23 % à 2666,15 points. La progression de 1,94 % à 67,31 euros de Befimmo a limité le recul de l'indice bruxellois, soutenu également par KBC (+0,97 % à 32,81 euros, grâce à la bonne orientation des valeurs bancaires). A l'inverse, Umicore s'est délesté de 2,36 % à 33,98 euros et Omega Pharma de 1,34 % à 30,50 euros. Hors Bel 20, le cours de Galapagos s'est ajusté au prix de son placement privé effectué à 12 euros l'action, l'action affichant -9,08 % à 11,91 euros après sa suspension de cotation jusque 15h.

AGENDA

USA
Stocks hebdo de pétrole brut aux USA (16H30)
Publication du Livre Beige de la Fed (20H00)
Intervention du président de la Fed de Philadelphie, Charles Plosser, sur le thème "incitations et réglementation" (18H45)

ALLEMAGNE
Indice des prix à la production (08H00) – Destatis

GB
Finances publiques sept
Minutes de la Banque d'Angleterre
Le Ministre des Finances Georges Osborne dévoile le détail des coupes budgétaires d'un plan d'austérité annoncé en juin

ITALIE
Commandes à l'industrie août
Commerce extérieur hors UE sept

ESPAGNE
Commerce extérieur août

SUISSE
Genève: conférence de presse annuelle de la place financière genevoise, la deuxième de la Suisse, avec des représentants des banques qui s'exprimeront sur les perspectives du secteur

IRAK
Bagdad: appel d'offres pour l'attribution de trois champs gaziers d'une capacité d'environ 11.000 milliards de pieds cubes (317 milliards de m3)

VALEURS


OMEGA PHARMA
Avec une croissance de 6% de son chiffre d'affaires, portée par les marchés émergents, le groupe entend bien atteindre une croissance moyenne de 4% sur l'ensemble de l'année 2010.

EPIQ
Ni la CBFA, ni Euronext Brussels ne se sont opposés à la demande de radiation de la cotation introduite le 5 octobre 2010 par Epiq. La radiation de l’action Epiq du marché réglementé d’Euronext Brussels sera effective le 6 décembre 2010. A partir de cette date, les actionnaires pourront négocier leurs actions Epiq par le biais des ventes publiques de Euronext Brussels.

EURONAV
Le transporteur maritime Euronav a fait état d’une perte de 12 millions de dollars sur le troisième trimestre de cette année, contre 21 millions de dollars sur la même période un an avant. Calculé par action, ce résultat est de respectivement 0,24 dollar et 0,42 dollar. L’Ebitda sur la période ressort à 50,7 millions de dollars, en hausse en regard des 35,7 millions de dollars un an avant.
Si Euronav a réduit sa perte au troisième trimestre, la prudence domine dans les prévisions pour l'ensemble de l'exercice et l'année prochaine.

TESSENDERLO
Tessenderlo a levé hier 150 millions d’euros sur le marché obligataire. Le groupe pensait initialement lever 100 millions d'euros, mais face à une demande avoisinant les 400 millions, Tessenderlo a décidé de porter ce montant à 150 millions. Ces obligations porteront un coupon dont le rendement se situe dans le bas de la fourchette qui était de 5,25% à 5,50%.
Le montant ainsi récolté sera utilisé par le groupe chimique pour refinancer sa dette actuelle et en allonger la maturité. Ces obligations avec un coupon de 5,25%, payable annuellement, seront cotés à la Bourse du Luxembourg.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés