Les marchés poursuivent timidement leur remontée

Wall Street, comme la plupart des places européennes hormis Londres, n'a pas été tirée vers le bas par l'attentat de Manchester. Les investisseurs américains n'ont également pas été surpris par les projets budgétaires dévoilés par l'administration Trump.

Wall Street

Rassurés par le budget 2018 de l'administration Trump, les marchés américains ont timidement poursuivi la remontée entamée depuis jeudi. Le Dow Jones a ainsi grappillé 0,21% à 20.937,91 points. Même constat pour le S&P500 (+0,18%) qui s'est même permis une brève incursion au-delà des 2.400 points, score atteint avant la débâcle de mercredi dernier. La séance a été plus poussive pour le Nasdaq qui a terminé un cheveu au-dessus de l'équilibre.

Bourses européennes

Les Bourses européennes ont terminé dans le vert mardi - sauf celles de Londres et de la Suisse - encouragées par de bons indicateurs d'activité en Allemagne, en zone euro et en France. L'Eurostoxx 50 a pris 0,52%

La Bourse de Paris a clôturé en hausse, l'indice CAC 40 progressant de 0,47% à 5.348,16 points. Sur le terrain des valeurs, Nokia a décollé de 5,75% à 5,83 euros, Vivendi a gagné 1,81% à 19,39 euros, Schneider Electric a pris 1,49% à 69,38 euros et Rexel a été soutenu (+3,75% à 15,79 euros) par des déclarations de son directeur général, Patrick Berard.

Londres a fini en baisse de 0,15%, l'indice FTSE-100 perdant 11,05 points à 7.485,29 points. Plusieurs titres ont bénéficié de commentaires positifs de courtiers, dont le groupe de services, notamment à la défense, Babcock International (+2,97% à 969,50 pence), la compagnie aérienne EasyJet (+2,52% à 1.301,00 pence) et le spécialiste de la distribution Associated British Foods (+1,62% à 2.954,00 pence), maison mère de l'enseigne Primark .
 
L'indice Dax de la Bourse de Francfort a terminé sur un gain de 0,31% à 12.659,15 points. L'indice MDax des valeurs moyennes a également progressé, de 0,20% à 25.018,09 points. le groupe d'énergie EON a distancé le peloton en s'adjugeant 3,88% à 7,68 euros. Le rival RWE en a moins profité, en gagnant 0,75% à 17,51 euros, mais après cinq séances qui ont fait rebondir le titre de plus de 7%.

Bruxelles a crû de 0,49%, l'indice Bel-20 s'établissant à 3.914,82 points. Parmi les valeurs dans le vert, le groupe bancaire KBC a crû de 1,58% à 66,82 euros. Le groupe immobilier Confinimmo a en revanche reculé de 1,67% à 106,30 euros.

Valeurs à suivre

→ L'agenda du mercredi 24 mai

Economie & finance

Japon

  • Indice PMI Markit manufacturier flash / mai

Allemagne

  • 8h00 Indice GfK de confiance du consommateur / juin

Eurozone

  • 14h45 Discours de Mario Draghi lors d'une conférence sur la stabilité financière

Belgique

  • 15h00 Indice de confiance des chefs d’entreprise (baromètre de conjoncture de la Banque nationale) / mai

Etats-Unis

  • 16h00 Reventes de logements / avril
  • 20h00 Compte rendu du FOMC des 2-3 mai

Canada

  • 16h00 Décision de politique monétaire

Entreprises

Belgique

  • Iep Invest: assemblée générale extraordinaire et ordinaire (15h00)
  • Immobel: assemblée générale
  • Ontex: assemblée générale
  • Ter Beke: assemblée générale extraordinaire et ordinaire (11h00)
  • Zetes: offre publique d’achat obligatoire par Panasonic à 54,50 euros par action. Jusqu’au 16 juin
  • Sioen a mis la main sur producteur britannique de textile

Pays-Bas

  • Delta Lloyd: déclaration intermédiaire T1 (07h30)

Allemagne

  • Curetis: résultats du T1 (8h00)

Royaume-Uni

  • Marks & Spencer: résultats annuels

Etats-Unis

  • Tiffany: résultats du T1 (avant Bourse)
  • HP: résultats du T2 (après Bourse)

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés