Les marchés reprennent leur souffle

Les Bourses, euphoriques mercredi à la suite de l'accord budgétaire aux Etats-Unis, ont marqué une pause jeudi en fluctuant assez peu, faisant preuve de prudence avant les chiffres du chômage américain.

La signature mardi soir d'un accord qui évite aux Etats-Unis de tomber dans la récession a soulagé les marchés mais, maintenant, les opérateurs reprennent leurs esprits et soulignent que de nouveaux défis attendent les Américains et notamment celui sur le plafond de la dette. "Les investisseurs ne sont pas dupes. Ils savent que c'est plus un compromis qu'un accord. Il s'agit d'un première étape, mais il faudra s'entendre désormais à la fois sur la dette et les dépenses", selon Lucas Roux de Luze, analyste chez ETX Capital.

Autre élément incitant à la prudence, des chiffres mitigés sur le marché du travail américain ont été annoncés jeudi, à la veille de la publication d'un rapport mensuel sur le taux de chômage et l'emploi aux Etats-Unis.

Si les entreprises privées ont enregistré une nette accélération des embauches en décembre, selon une enquête publiée par la société ADP, les chiffres officiels des inscriptions au chômage ont rebondi plus que prévu dans les derniers jours de l'année 2012.

La Bourse de Bruxelles a terminé à l'équilibre, à 2.516,85 points (+0,06%).

L'assureur Ageas a enregistré la plus forte hausse, prenant 2,07% à 23,41 euros, suivi par les valeurs du secteur industriel: Bekaert a progressé de 1,86% à 22,50 euros et le numéro un mondial du zinc Nyrstar de 1,79% à 4,72 euros.

Le groupe de services automobiles D'Ieteren a continué de subir le contrecoup d'un avertissement sur résultat qui remonte à près de deux semaines, perdant 2,67% à 29,21 euros.

L'Eurostoxx a perdu 0,37%. A Paris, l'indice CAC 40 a cédé 0,34% à 3.721,17 points.

Alcatel-Lucent s'est distingué par une très forte hausse (+9,75% à 1,16 euro), après une note favorable de Credit Suisse. Le titre du groupe est connu pour être massivement vendu à découvert par des opérateurs qui parient sur sa baisse et sont donc contraints de racheter la valeur pour se couvrir quand le cours remonte.

A Londres, l'indice FTSE-100 a terminé en hausse de 0,33% à 6.047,34 points. A Francfort, le Dax a reculé de 0,28% à 7.756,44 points. A Milan, l'indice vedette FTSE Mib a terminé en hausse de 0,10% à 16.910 points. A Amsterdam, l’AEX a clôturé en hausse de 0,15% à 350,74 points. La Bourse de Zurich, fermée mercredi, a terminé sur une forte hausse de 2,90% à 7.020,46 points. A Madrid, l'Ibex35 a reculé de 0,52% à 8.403,4 points.

Wall Street

Wall Street a fini en baisse jeudi, redoutant une fin plus proche qu'anticipé d'un programme de soutien de la banque centrale américaine (Fed) à l'économie du pays, et marquant une pause après son envol la veille: le Dow Jones a cédé 0,16% et le Nasdaq 0,38%.

Selon les chiffres définitifs à la clôture, le Dow Jones Industrial Average a reculé de 21,19 points à 13.391,36 points et le Nasdaq, à dominante technologique, de 11,69 points à 3.100,57 points.

L'indice élargi Standard and Poor's 500 s'est replié de 0,21%, soit de 3,05 points, à 1.459,37 points.

La publication des minutes de la dernière réunion de politique monétaire de la Fed a provoqué en deuxième partie de séance un glissement plus net des indices en territoire négatif. "Les courtiers se sont rendus compte qu'une partie des membres de la Fed envisageait de mettre un terme à ses rachats d'actifs bien avant la fin de 2013", a expliqué Chris Low, de FTN Financial, "et donc que la politique actuellement très accommodante menée par l'institution pourrait s'interrompre bien plus tôt que prévu".

Parmi les valeurs à épingler, les constructeurs automobiles Ford et General Motors ont profité de bons chiffres du secteur, avec des progressions de près de 2% pour chacune des deux actions. 

Agenda

Zone euro: inflation décembre, 1re estimation ; prix à la production en novembre

Allemagne : ventes de détail novembre, estimation pour 2012 ;

USA : chiffres du chômage et de l'emploi décembre (14H30) ; commandes industrielles novembre (16H00) ; indice ISM d'activité dans les services décembre (16H00) ; stocks hebdos de pétrole brut (17h00)

Valeurs à suivre :

Telenet: OPA de Liberty Global à 35 euros par action. Jusqu'au 11 janvier

Devgen: réouverture de l'offre de Syngenta à 16 euros par action. Jusqu'au 18 janvier

Duvel Moortgat: OPA de Fibemi et Hop!Invest à 95 euros par action. Jusqu'au 15 janvier

VPK Packaging: réouverture de l'offre d'Auriga Finance et de STAK Packaging à 33 euros par action. Jusqu'au 9 janvier

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés