Les résultats d'entreprises rassurent les marchés

Les marchés ont clôturé en hausse ce mercredi, rassurés par la résistance des entreprises américaines au ralentissement économique de l'été. La perspective de mesures de soutien à l'économie américaine et des signes indiquant que l'économie mondiale s'améliorait ont contribué à l'optimisme ambiant.

De part et d'autre de l'Atlantique, les marchés ont clôturé en hausse ce mercredi, rassurés par la résistance des entreprises américaines au ralentissement économique de l'été. La perspective de mesures de soutien à l'économie américaine et des signes indiquant que l'économie mondiale s'améliorait ont contribué à l'optimisme ambiant.

Trois importantes sociétés américaines ont publié leurs résultats trimestriels entre la clôture de mardi et l'ouverture de Wall Street  mercredi: la banque JPMorgan (-1,39% à 39,84 dollars), Intel (-2,68% à 19,24 dollars), qui entrent toutes les deux dans la composition du Dow Jones, ainsi que la compagnie ferroviaire CSX (+4,19% à 59,66 dollars). "Ces trois grosses compagnies sont de bons baromètres de trois gros secteurs d'activité: les transports, la finance et la technologie", a expliqué un opérateur américain. "Qu'est ce qu'il faut de plus pour monter?" a ajouté celui-ci.

Les principales Bourses européennes ont nettement progressé mercredi, Francfort terminant à un record depuis deux ans tandis que Paris et Londres ont retrouvé leurs niveaux du printemps.

A Francfort, la Bourse a fini en hausse de 2,06%, l'indice Dax dépassant la barre des 6.400 points (6.434,52) pour la première fois depuis début septembre 2008, avant la chute de la banque américaine Lehman Brothers. La Bourse de Paris a terminé en hausse de 2,12%, avec un indice CAC 40 au-dessus des 3.800 points (3.828,34) pour la première fois depuis début mai. A Londres, l'indice Footsie a progressé de 1,51% à 5.747,35 points, son meilleur niveau depuis la fin avril.

A la Bourse de Bruxelles, le Bel 20 s'est approché des 2.700 points, arrêtant sa course sur un gain de 1,89 % à à 2670,38 points, un plus haut depuis le 20 avril dernier. Dexia (-1,26 % à 3,22 euros) a poursuivi son recul au lendemain de la présentation du plan stratégique du groupe pour l’horizon 2014. Ce mardi, le titre avait déjà abandonné 2,9%. KBC a accentué ses pertes, de 2,09 % à 32,50 euros. A l'extrémité haussière de l'indice bruxellois pointaient GDF Suez (+3,70 % à 27,61 euros), Ageas (+3,85 % 2,24 euros) et Delhaize (+5,33 % à 52,50). Hors Bel 20, la Sicafi Ascencio, qui lance une augmentation de capital, s'est appréciée de 2,40 % à 40,74 euros.

AGENDA

UE
Luxembourg: réunion des ministres européens de l'Environnement

BCE
Publication du rapport mensuel

OPEP
Vienne: réunion ministérielle de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep)

USA
Commerce extérieur août (14h30)
Prix à la production sept (14h30)
Demandes hebdomadaires d'allocations chômage (14h30)
Intervention du président de la Fed de Minneapolis, Narayana Kocherlakota, sur le thème: "les outils du FOMC" (23h)

ALLEMAGNE
Prévisions de croissance des cinq grands instituts de recherche allemands (11h)

JAPON
Prix de gros intérieurs septembre

IRLANDE
Inflation sept

ESPAGNE
Inflation sept

GRECE
Chômage juillet

FINLANDE
Inflation septembre

CANADA
Commerce extérieur août (15h30)

VALEURS A SUIVRE

AB INBEV
AB InBev va échanger pour 8 milliards de dollars d'obligation. AB InBev a indiqué que les nouvelles obligations offertes sont " substantiellement " identiques, la différence résidant essentiellement dans le fait qu’elles étaient désormais enregistrées aux Etats-Unis et donc négociables.

GDF SUEZ
Les accords définitifs sur le rachat par GDF-Suez du groupe britannique International Power ont été signés, selon un communiqué commun publié mercredi. Ces accords sont conformes au pré-accord signé le 10 août dernier.

IBA
IBA a été sélectionnée pour installer un centre de protonthérapie équipé d'un portique rotatif isocentrique en Russie. Une première pour le pays.

BELGACOM
Le siège social de Belgacom, proche de la Gare du Nord, a été perquisitionné mercredi soir sur demande du Conseil de la concurrence. Cette perquisition concerne une plainte de Mobistar et KPN contre les tarifs de gros pratiqués par Belgacom dans l'internet à large bande. La perquisition pourrait durer plusieurs jours.

4Energy Invest
4Energy Invest et Stramproy Green Technology ont indiqué par voie de communiqué ce jeudi après la clôture des marchés qu’ils avaient réglés de commun accord l'ensemble de leurs différends.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés