Morning comment de ce mercredi matin

 

 

Aux Etats-Unis

Le plongeon de l’action du réseau social Twitter a donné le ton mardi à New York. Le titre Twitter a perdu 17,81% à 31,85 dollars alors le prix d’introduction de la société avait été fixé à 26 dollars. La raison? L’expiration de la période de "lock-up" de six mois après l’introduction durant laquelle les actionnaires historiques de la société, qui contrôlent au total 82% du capital, ne pouvaient céder aucun titre.

Au-delà de cette raison technique, Twitter comme d’autres titres "tech" stars continue à souffrir de la désaffection des investisseurs qui craignent une survalorisation de ces sociétés à forte visibilité. Suffisant pour pousser Wall Street dans le rouge!

Le Dow Jones Industrial Average a reculé de 0,78% à 16.401,34 points et le Nasdaq, à dominante technologique, de 1,38% à 4.080,76 points. L’indice élargi Standard & Poor’s 500 s’est déprécié de 0,9% à 1.867,77 points

Twitter a emporté dans son sillage d’autres titres technologiques phare. Facebook a cédé 3,95% à 58,80 dollars, LinkedIn 5,69% à 142,33 dollars, Tesla Motors 4,07% à 207,79 dollars.

 

En Europe

La plupart des Bourses européennes ont fini dans le rouge mardi, encore inquiètes par le regain des tensions en Ukraine et deux jours avant la réunion mensuelle de la BCE jeudi.

 L'Eurostoxx a perdu 0,68%.

En France, Paris a perdu 0,78% (34,62 points) à 4.428,07 points, dans un volume d'échanges faible de 2,9 milliards d'euros. Solvay a terminé en tête du CAC 40 (+2,55% à 120,45 euros), talonné par Alcatel-Lucent (+2,21% à 2,92 euros).

Londres a terminé en baisse de 0,35%, l'indice FTSE-100 des principales valeurs perdant 23,86 points à 6.798,56 points.

 Francfort a fini dans le rouge: le Dax a perdu 0,65% à 9.467,53 points et le MDax des valeurs moyennes 0,17% à 16.000,61 points.

 

En Belgique, l'indice BEL 20 a résisté mieux que ses voisins européens. Il n’a toutefois conserver qu'une avance de 0,01 pc à 3.089,51 points avec 11 de ses éléments dans le vert. Notre indice vedette bénéficiait toujours du soutien de Solvay (120,45) qui gagnait 2,55 pc supplémentaires après la publication de chiffres supérieurs aux attentes.

 

A l’agenda de ce mercredi

Chine

-          Indice PMI Markit services/avril

Allemagne

-          12h00 Commandes à l’industrie/mars

Etats-Unis

-           14h30 Productivité, coûts du travail/T1

 

Au niveau des valeurs à suivre

Pays-Bas

-          ING/résultats T1

Belgique

-          AB InBev/résultats T1

-          Bpost: résultats du premier trimestre, 17h45

-          Care Property Invest: rapport intérimaire du premier trimestre, 8h

-          Delhaize: résultats T1 8h

-          Fountain: Souscription à l’augmentation de capital. Deux actions existantes donnent droit à trois nouvelles, à 2 euros chacune. Jusqu’au 20 mai.

-          Henex: AG, 11 h

-          Mobistar: AG, 11 h

-          Recticel: Trading update premier trimestre, 7h

-          Transics: offre de reprise à 14,14 par action par Wabco. Jusqu’au 16 mai.

-          WDP: résultats T1, 7h

-          Home Invest : la sicafi a publié mardi soir ses résultats pour le premier trimestre. Le résultat locatif net a crû de 2,18% sur un an à 4,7 millions d’euros.

-          GBL : en marge de la publication de ses résultats trimestriels mardi soir, le holding d’Albert Frère a annoncé avoir poursuivi ses achats de titres Umicore, pour détenir, à fin avril 2014, 6,6% du capital de l’entreprise. Les dirigeants ont également expliqué que GBL a reçu des demandes de conversion des obligations échangeables Suez Environnement, qui viennent à échéance en septembre 2015. Résultat : il a livré pour 14,8 million de titres Suez Environnement, ce qui ramène sa participation dans l’entreprise à 4,3%, au lieu de 7,2% à fin 2013.

-          ThromboGenics : lors de l’assemblée des actionnaires qui se déroulait mardi, le CEO Patrick De Haes reconnaît que les ventes de son produit-phare, le Jetrea, démarrent plus lentement que prévu. Mais il refuse d'envisager à ce stade une vente de la société. Toutes les options stratégiques sont sur la table, et une décision ne tombera pas de sitôt.

 

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés