Morning Comment

Les préoccupations des investisseurs pour la santé financière de certains Etats de la zone euro reviennent sur le devant de la scène. La nouvelle progression des taux de rendement des obligations espagnoles, portugaises et irlandaises à 10 ans a en tout cas donné l’occasion aux marchés de prendre quelques bénéfices sur les marchés des actions qui avaient bien progressé au cours des cinq séances précédentes.

Les préoccupations des investisseurs pour la santé financière de certains Etats de la zone euro reviennent sur le devant de la scène. La nouvelle progression des taux de rendement des obligations espagnoles, portugaises et irlandaises à 10 ans a en tout cas donné l’occasion aux marchés de prendre quelques bénéfices sur les marchés des actions qui avaient bien progressé au cours des cinq séances précédentes. Cela fait ainsi place à une évolution beaucoup plus indécise des principaux indices boursiers en Europe, dans des marges qui restent toutefois fort étroites.

Toutefois, après avoir évolué en territoire négatif durant la majeure partie de la journée, l’indice DJ Stoxx des 600 principales valeurs européennes a réussi à clôturer avec une hausse peu significative de 0,07% à 254,47 points.

Au rayon des principaux indices nationaux, le CAC 40 de Paris a fini sur un gain de 0,39%, le DAX 30 allemand de 0,26% et le FT 100 de Londres 0,39%.

A l'heure des clôtures en Europe, le Dow Jones accusait une baisse de 0,17% à New York.

A Bruxelles, l'indice Bel 20 s'est amélioré de 0,18% à 2.513,8 points. UCB (+1%) et GDF Suez (+1,9%) restent malgré tout en tête des hausses au sein de l'indice. UCB profite de résultats positifs pour des tests concernant deux de ses produits dont le Cimzia. Cofinimmo a récupéré 0,8%, après l'annonce de la cession de trois immeubles. Hors Bel 20, Exmar se distingue avec un gain de plus de 6 %. L'entreprise est en passe de remporter un contrat en Jamaïque.

Sur les marchés des obligations souveraines, dopé par l'annonce de la visite prévue ce vendredi du directeur du FMI en Espagne et qui alimente diverses rumeurs sur la santé financière de ce pays, le taux de rendement du papier espagnol grimpe de 0,14% à 4,88% et celui émis par le Portugal de 0,15% à 5,56%. Notons que le Portugal a émis ce matin un emprunt à neuf mois qui lui a permis de lever davantage que prévu (718 millions d’euros), mais avec un rendement en hausse de 0,25% par rapport à l’opération équivalente du mois de mai. En ce qui concerne les actions, la "Bolsa" de Madrid reculait de 0,6%, tandis que la Bourse de Lisbonne montait de 0,7%.

L'euro s'est stabilisé au-dessus de 1,23 dollar mercredi, aidé par la remontée de Wall Street après avoir été pénalisé par des rumeurs grandissantes affirmant que l'Espagne pourrait faire appel au plan européen d'aide aux pays en difficulté budgétaire.

 

WALL STREET

La Bourse de New York a fini sur une note quasi stable, dans un marché qui a résisté à la baisse après de mauvais chiffres sur la construction. La séance s’était ouverte sur des prises de bénéfices. 

Un regain d’interrogations sur la santé financière de l’Espagne, des avertissements sur résultats émis par des entreprises comme Nokia et Federal Express (FedEx), ou encore la publication d’indicateurs économiques plutôt défavorables ont constitué autant d’éléments qui ont encouragé les investisseurs à alléger leurs positions en actions, surtout après la forte hausse du marché la veille (+2,1 %).

La construction de logements aux Etats-Unis a connu un mois de mai défavorable, avec une chute des mises en chantier à leur plus bas niveau depuis le début de l'année. Et les perspectives du secteur ne s'améliorent pas. L'indicateur des permis de construire délivrés a lui aussi reculé, au plus bas depuis un an.

La publication quelques minutes plus tard de l'accélération de la production industrielle en mai (+1,2% par rapport au mois précédent) n'a pas réussi à changer l'humeur.

Dans un marché où les volumes d'échanges étaient peu étoffés et où la volatilité est revenue à son plus bas niveau depuis un mois, les opérateurs scrutaient les niveaux techniques, a rapporté de son côté Gregori Volokhine, de Meeschaert New York.

Mais après avoir perdu jusqu’à 0,5 %, l’indice Dow Jones est parvenu à redresser la barre pour clôturer en très légère hausse de 0,05 % à 10409,46 points. Le S & P 500 a perdu 0,06 % à 1114,61 points et le Composite du Nasdaq a clôturé à l’équilibre à 2305,93 points. Le S&P 500 est remonté au-dessus de sa moyenne mobile des 200 derniers jours, "souvent considérée comme le point de démarcation entre un marché haussier et un marché baissier", a expliqué Joseph Hargett, de Schaeffer's Investment Research.

 

Le marché obligataire a progressé. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a reculé à 3,282% contre 3,310% mardi et celui du bon à 30 ans à 4,200% contre 4,230% la veille.

Le spécialiste des services d’expédition et de livraison de colis dans le monde, FedEx, prévoit de réaliser des bénéfices inférieurs aux attentes des analystes. Son titre s’est replié de 5,95 % à 78,07 USD.

L’annonce d’un recul de 10 % des mises en chantier de maisons neuves, à 593.000 unités, a pesé sur la valeur du bricoleur Home Depot (-0,37 % à 32,14 USD).

 

Freddie Mac (-38,52 % à 0,75 USD) et Fannie Mae (-39,15 % à 0,56 USD) ont totalement plongé à l’annonce de la décision de la Federal Housing Finance Agency de radier ces deux actions.

 

AGENDA MACROECONOMIQUE

Belgique

BNB: rapport de stabilité financière (17h45)

 

Zone euro

BCE: rapport mensuel (10h)

 

Union européenne

Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UE

 

Royaume-Uni

Ventes de détail en mai

Enquête mensuelle sur le moral des industriels

 

Pays-Bas

Chômage en mars-mai

 

Suisse

BNS: décision sur les taux directeurs (9h30)

 

USA

Inflation en mai (14h30)

Comptes courants au 1T (14h30)

Demandes hebdomadaires d’allocations chômage (14h30)

Indicateur composite de l’activité économique en mai (16h)

Activité industrielle de la région de Philadelphie en juin (16h).

 

Grande-Bretagne

Ventes de détail pour le mois de mai

Enquête sur le moral des industriels

 

Grèce

Chômage au premier trimestre

 

 

VALEURS A SUIVRE

Belgique

Elia: augmentation de capital

Punch Telematix: offre publique de reprise par Trimble à 3,15 euros par action. L’offre court jusqu’au 25 juin inclus.

Montea: augmentation de capital avec droit de préférence au prix de 19,50 euros par action. Quatre nouvelles actions contre sept existantes. L'opération court jusqu'au 25 juin.

Rosier: assemblée générale

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés