Morning comment

Wall Street et les Bourses européennes ont clôturé à la baisse ce vendredi, suite à de nouvelles incertitudes liées à la Grèce. Christine Lagarde, directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), a jugé possible une sortie d'Athènes de la zone euro.

Wall Street

Wall Street a baissé vendredi, déprimée par des chiffres médiocres aux Etats-Unis. Le PIB américain du premier trimestre a été révisé en baisse, à -0,7% en rythme annualisé, dans une deuxième estimation publiée par le département du Commerce."Jusqu'ici, la (politique) de la Fed a été dépendante des indicateurs et les (derniers) chiffres, y compris ceux du PIB aujourd'hui, continuent en moyenne à être plus faibles qu'attendu, ce qui écarte la menace imminente d'un relèvement des taux de la Fed", relève Adam Sarhan, directeur général de Sarhan Capital à New York. La Bourse de New-York a également été tirée vers le bas par un nouveau déclin des places européennes face aux inquiétudes sur la Grèce.

Le Nasdaq a ainsi cédé 0,55% à 5.070 points et le Dow Jones 0,64% à 18.010 points. L’indice élargi S&P 500, très suivi par les investisseurs, a de son côté perdu 0,63% à 2.107 points.

En Europe

Les Bourses européennes ont terminé en nette baisse vendredi, la confusion persistante autour du dossier grec continuant d'inquiéter les investisseurs. L’annonce d’une stagnation du crédit aux entreprises et aux ménages dans la zone euro en avril, malgré le plan massif de rachats d’actifs de la Banque centrale européenne (BCE), et plusieurs indicateurs économiques américains ont également pesé sur les marchés.

Le Bel 20 a cédé 1,2% à 3.709 points avec 16 de ses éléments dans le rouge. Il a subi la pression de ses poids lourds AB InBev (109,45) et GDF Suez (18,38) qui chutaient de 2,49 et 2,42% alors que Ackermans (124,40) se distinguait par un bond de 3,11%. Le CAC 40 a plongé de 2,53% à 5.007,89 points portant son recul à 2,62% sur l'ensemble de la semaine et à 0,76% sur l'ensemble du mois de mai, marqué par les tensions sur les marchés obligataires, les fluctuations de l'euro face au dollar et l'évolution de la situation de la Grèce. Le Footsie britannique a limité son repli à 0,80% alors que le Dax allemand a chuté de 2,26%. L'indice EuroStoxx 50 a quant à lui cédé 2,19%.

A l'agenda

→ Lundi 1er juin

Japon

  • Indice PMI Markit manufacturier définitif/mai

Chine

  • Indice PMI Markit manufacturier définitif/mai

Allemagne

  • 9h55 Indice PMI Markit manufacturier définitif/mai
  • 14h Inflation (première estimation)/mai

Royaume-Uni

  • 10h Indice PMI Markit manufacturier déf./mai
  • 10h30 Indice PMI Markit manufacturier/mai

États-Unis

  • 14h30 Revenus et dépenses des ménages/avril
  • 15h45 Indice PMI Markit manufacturier définitif/mai
  • 16h Indice ISM manufacturier/mai
  • 16h Dépenses de construction/avril

→ Mardi 2 juin

Australie

  • Décision de politique monétaire

Allemagne

  • 09h55 Demandeurs d’emploi, taux de chômage/mai

Zone euro

  • 11h Inflation zone euro/mai (estimation flash)
  • 11h00 Prix à la production zone euro/avril

 

Etats-Unis

  • 16h Commandes à l’industrie/avril
  • Ventes automobiles/mai

Valeurs à suivre

→ Lundi 1er juin

  • Cotation ex-dividende pour Immobel (0,80 euro), AvH (1,82 euro), Zetes (0,63 euro), Elia (1,54 euro), Co. Br. Ha (16,67 euros), KBC Ancora (1,36 euro)
  • Home Invest Belgium qui vient d'acheter 38 appartements dans le quartier européen
  • Retail Estate qui a proposé vendredi un dividende brut de 3,1 euros (+3%) à ses actionnaires

→ Mardi 2 juin

  • Cotation ex-dividende pour D’Ieteren (0,80 euro), Delhaize (1,60 euro), 
  • Tessenderlo: assemblée générale

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés