Morning comment

Wall Street a fait un saut de puce en territoire négatif ce mardi alors que la tendance baissière était plus franche sur les marchés européens. Le dossier grec a une nouvelle fois retenu l'attention des investisseurs.

Wall Street

  • Wall Street, en léger repli, regarde vers l'Europe

Wall Street a terminé la séance très légèrement dans le rouge, surveillant de près l'actualité européenne et les difficiles discussions sur la Grèce sans trouver de réconfort aux Etats-Unis.

Le Dow Jones a perdu 0,16 %, soit 28,43 points à 18.011,94 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, 0,13% ou 6,41 points à 5.076,52 points. L'indice élargi S&P 500, est resté presque stable, abandonnant aussi 0,10% à 2.109,60 points.

Ce mardi le département du Commerce a annoncé un recul surprise des commandes industrielles en avril, lié à un fort recul des commandes dans le secteur des transports, sans quoi le chiffre global serait resté stable.

Ce mauvais chiffre a été un peu compensé par les ventes automobiles de mai, qui ont progressé pour GM, dont l'action a légèrement augmenté de 0,11% à 36,22 dollars. FCA-Chrysler a perdu 0,80% à 16,16 dollars malgré de meilleures ventes.

Le titre Ford a aussi baissé de 0,65% sur la séance à 15,26 dollars. Le constructeur a annoncé qu'il réduisait les congés d'été pour pouvoir répondre à la demande et construire 40.000 voitures supplémentaires.

Europe

  • Les principales Bourses européennes baissent avec l'incertitude grecque

Les Bourses européennes, à l'exception de Milan, Madrid et Lisbonne, ont clôturé en baisse mardi en raison de l'incertitude sur l'évolution de la crise grecque. Un accord permettrait au pays d'obtenir le versement de la dernière tranche des prêts afin d'éviter le défaut de paiement et de rembourser près de 1,6 milliard d'euros au FMI en juin. L'Eurostoxx 50 a perdu 0,37 %.

  • Paris: -0,41%

La Bourse de Paris a reculé de 0,41%. L'indice CAC 40 a perdu 20,84 points à 5.004,46 points, dans un volume d'échanges étoffé de 4,4 milliards d'euros. Les banques ont progressé à contre-courant du marché. BNP Paribas a pris 1,24% à 55,53 euros, Crédit Agricole 2,37% à 13,83 euros et Société Générale 1,30% à 42,76 euros. LVMH (+1,16% à 165,10 euros) a profité d'une recommandation à "acheter" contre "conserver" auparavant par la banque HSBC. Plusieurs poids lourds ont tiré le marché vers le bas, à l'image de L'Oréal (-2,28% à 169,65 euros), Lafarge (-1,78% à 62,99 euros), Schneider Electric (-2,22% à 67,24 euros) et Air Liquide (-1,19% à 116,05 euros).

  • Londres: -0,36%

La Bourse de Londres a terminé en baisse de 0,36%. L'indice FTSE-100 des principales valeurs a cédé 25,31 points pour terminer à 6.928,27 points. La plupart des secteurs d'activité ont souffert. Le transport aérien a par exemple piqué du nez, EasyJet cédant 1,86% à 1.583 pence et IAG (compagnies British Airways et Iberia) 0,98% à 555 pence, tout comme les groupes de défense, BAE Systems perdant 1,06% à 511 pence et Rolls-Royce 1,05% à 987 pence. Les fabricants de tabac ont essuyé des pertes importantes, après la condamnation par un tribunal québecois de trois entreprises du secteur. Imperial Tobacco Canada, filiale de British American Tobacco (BAT), a été la plus lourdement condamnée et BAT a chuté de 2,41% à 3.506 pence à la Bourse de Londres. La multinationale Imperial Tobacco Group, bien que n'étant pas concernée, a perdu 2,90% à 3.210 pence. Le recul du dollar a toutefois profité aux compagnies minières. Anglo American a bondi de 4,54% à 1.048,50 pence, BHP Billiton de 1,77% à 1.383,50 pence et Rio Tinto de 2,38% à 2.902 pence.

  • Francfort: -0,94%

Francfort a nettement reculé et l'indice Dax a clôturé sur une baisse de 0,94% à 11.328,80 points bien que les banques aient grimpé. Deutsche Bank (+1,50% à 27,66 euros) a terminé en tête de l'indice, suivie par Commerzbank (+0,79% à 12,13 euros). Le chimiste Lanxess a lui rebondi (+0,59% à 50,12 euros). L'assureur Allianz (+0,11% à 142,75 euros) a été le seul autre titre capable de se maintenir dans le vert. L'industriel Siemens a limité les dégâts (-0,24% à 95,95 euros), soutenu par l'annonce d'un contrat de 500 millions d'euros au Danemark. Le géant du transport aérien Lufthansa a perdu 0,83% à 12,61 euros. Le numéro un mondial de la chimie BASF a reculé de 1,13% à 83,21 euros. Enfin, le producteur de sel et d'engrais K+S (-2,31% à 28,98 euros), le constructeur automobile Daimler (-2,43% à 83,66 euros) et le groupe de chimie-pharmacie Merck KGaA (-2,57% à 95,60 euros) ont été les plus grands perdants de la séance.

  • Bruxelles:-0,29%

La Bourse de Bruxelles a reculé de 0,29%. Le groupe de services aux automobilistes D'Ieteren a accusé la plus forte baisse de la séance (-3,82% à 34,75 euros), suivi par le distributeur Delhaize (-2,77% à 78,99 euros). A l'autre bout de l'indice, le groupe diversifié Ackerman & van Haaren a repris du poil de la bête, après avoir cédé 1,25% la veille. Il a gagné 2,04% mardi, à 25,35 euros. Autre valeur en forme: UCB (pharmacie) a progressé de 1,24% à 66,92 euros.

Valeurs à suivre

agenda mercredi 3 juin

Économie/finance

Chine

  • Indice PMI Markit services/mai

Allemagne

  • Indice PMI Markit services/mai (10h)
  • Réunion du Conseil des gouverneurs de la BCE. Décision sur les taux à 13h45, conférence de presse à 14h30

Zone euro

  • 10h Indice PMI Markit services/mai (déf.)
  • 11h Ventes au détail/avril

Etats-Unis

  • 14h15 Enquête ADP sur l’emploi privé/mai
  • 14h30 Balance commerciale/avril
  • 15h45 Indice PMI Markit services/mai (définitif)
  • 16h Indice ISM services/mai
  • 20h Livre beige de la Réserve fédérale

Entreprises

France

  • Groupe Flo: assemblée générale (11h)
  • CNIM: assemblée générale

Autriche

  • Voestalpine (sidérurgie): résultats 2014/2015

Belgique

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés