Publicité
Publicité

Morning comment

La Bourse de New York s'est repliée lundi, dans un climat d'attentisme mêlé d'appréhension entre la décision imminente de la Réserve fédérale de relever ou non ses taux d'intérêt et l'accumulation de signes témoignant du ralentissement économique de la Chine. En Europe, la tendance était également à la prudence. L'Eurostoxx a reculé de 0,39%.

Wall Street

  • New York perd du terrain en attendant la Fed

Wall Street a commencé la semaine dans le rouge. Les marchés ont reculé devant les questionnements incessants des investisseurs se préparant déjà à une décision monétaire très attendue de la Réserve fédérale (Fed) ce jeudi et face au manque d'actualité économique notable.

Le Dow Jones et le Nasdaq ont respectivement abandonné 0,38% à 16.370,96 points et 0,34% à 4.805,76 points. Le S&P500 a, de son côté, lâché 0,41% à 1.953,03 points.

Les échanges ont été affectés par les chiffres sur la production industrielle de la Chine, qui a augmenté en août de 6,1% sur un an. C'est au-dessus de la progression de 6% enregistrée le mois précédent mais nettement en dessous de la prévision médiane des analystes.

Solera a tiré son épingle du jeu. L'action du fabricant de logiciels pour les secteurs de l'automobile et de l'assurance a bondi de 8,51% à 53,66 dollars après l'annonce de son rachat par le fonds Vista Equity Partners pour 6,5 milliards de dollars.

Le secteur bancaire, très sensible aux décisions de la Fed, a perdu des plumes. Bank of America a reculé de 0,50% à 15,96 dollars.

En Europe

  • Prudence dans l'attente de la Fed

Les Bourses européennes ont commencé la semaine en jouant la prudence, les principales places à l'exception de Francfort terminant lundi en repli avant la décision de la banque centrale américaine qui doit annoncer jeudi si elle relève ou non ses taux d'intérêt. La majorité des investisseurs étaient déjà focalisés sur le rendez-vous majeur de la semaine: une réunion du Comité de politique monétaire de la Réserve fédérale, qui pourrait se conclure par une remontée des taux directeurs de l'institution, à un niveau presque nul depuis 2008. Les marchés redoutent cette échéance, qui mettrait fin à une politique monétaire ultra-accommodante dont ils ont largement profité. L'Eurostoxx a reculé de 0,39%.

  • Londres

L'indice FTSE-100 a perdu 0,54%, à 6.084,59 points. Les supermarchés Morrison ont chuté de 4,48% à 157,80 pence. Le reste du secteur de la distribution a souffert, avec Marks and Spencer (-2,42% à 492,80 pence), Sainsbury (-1,63% à 229,6 pence) et Tesco (-1,60% à 178,45 pence). Glencore a perdu 4,41% à 127,90 pence. Le géant suisse du négoce des matières premières a annoncé lundi qu'il allait maintenir les investissements prévus pour Katanga Mining, une de ses filiales en République démocratique du Congo, et y conserver 80% des effectifs. Le concepteur de microprocesseurs ARM Holdings a pris 1,50% à 948 pence, profitant de la bonne santé de son client Apple.

  • Paris

Le CAC 40 a fini en baisse de 0,67%, à 4.518,15 points. TF1 a bondi de 6,15% à 13,56 euros et M6 de 1,74% à 17,27 euros, profitant du choix du gouvernement de ne pas réintroduire la publicité après 20H00 sur les chaines publiques. A l'inverse, Gemalto (-2,71% à 57,73 euros) a pâti d'un abaissement de recommandation à "vendre" contre "neutre" auparavant par les analystes de Goldman Sachs, tout comme Eramet (-8,43% à 39,50 euros), abaissé à "sous-performer" contre "neutre" auparavant par Bank of America Merrill Lynch. Alcatel-Lucent a pris la tête de l'indice CAC 40 (+2,04% à 3,16 euros), porté par le feu vert des autorités de concurrence américaines à son rachat par Nokia.

  • Francfort

L'indice Dax a grappillé 0,08% pour finir à 10.131,74 points, mais le MDax des valeurs moyennes a cédé 0,58% à 19.446,96 points. Daimler a gagné 0,79% à 74,14 euros, à la veille de l'ouverture du salon automobile de Francfort, grand messe de l'automobile. Lufthansa (+0,85% à 11,87 euros) a tiré parti de l'annonce de nouvelles négociations cette semaine entre sa direction et le syndicat des pilotes Cockpit. Deutsche Bank a pris +0,49% à 25,76 euros, suite à des informations de presse sur des suppressions d'emplois massives en préparation au sein de la première banque allemande. Merck KGaA a gagné 0,25% à 83,05 euros. Volkswagen a glissé de 0,51% à 167,10 euros.

  • Bruxelles

Le Bel20 s'est replié de 0,61% à 3.413,06 points, avec la quasi-totalité des valeurs du Bel-20 dans le rouge. C'est l'exploitant du réseau de transport d'électricité Elia qui a le plus reculé (-2,79% à 39,52 euros) suivi par le métallurgiste Bekaert (-1,75% à 24,98 euros) et le groupe Befimmo (immobilier) qui a cédé 1,33% à 54,73 euros. La seule valeur à avoir tiré son épingle du jeu est Umicore (métallurgie), progressant de 0,94% à 36,69 euros.

Les valeurs à suivre

Agenda du mardi 15 septembre

  • Economie / finance

Zone euro

  • Immatriculations automobiles / juillet-août (8h)
  • Balance commerciale (11h) / juillet

Royaume-Uni

  • 10h30 Inflation / août

Allemagne

  • 11h Indice ZEW du sentiment des investisseurs / septembre

états-Unis

  • 14h30 Ventes au détail / août
  • 14h30 Indice manufacturier "Empire State" / septembre
  • 15h15 Production industrielle / juillet
  • 16h Stocks des entreprises / juillet
  • Ouverture de l'assemblée générale annuelle de l'Onu

Entreprises

France

  • Zodiac Aerospace: c.a. annuel 2014/2015 (après Bourse)
  • Virbac: résultats 1S (après Bourse)
  • Implanet: résultats 1S (après Bourse)

Italie

  • Prada: résultats T2

Belgique

  • TiGenix: résultats semestriels
  • 4Energy Invest: résultats semestriels
  • Euronav et Galapagos: les deux sociétés présentent toutes les caractéristiques pour entrer dans le Bel20
  • Spadel: la société s'apprête à être délistée. Son titre a été suspendu ce lundi.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés