Morning comment

La Bourse de New York a clôturé sur une note mitigée jeudi, au terme d'une séance marquée une nouvelle fois par la volatilité après la décision de la Réserve fédérale de laisser sa politique monétaire inchangée. Une décision que les investisseurs ont manifestement eu du mal à interpréter en Europe également.

Wall Street

  • La Fed patiente, Wall Street se braque

Le verdict de la banque centrale américaine est tombé. La Fed fait le choix du statu quo en laissant ses taux proches de zéro. Auparavant dans le vert, Wall Street a joué au yoyo après la décision de la Fed, tandis que l'euro accélérait sa hausse face au dollar.

La Bourse de New York a ouvert ce jeudi sur la pointe des pieds , les investisseurs limitant les prises de risques quelques heures avant la décision monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed). A 20 heures, heure belge, le communiqué de la Fed signalant le statu quo des taux a, dans un premier temps, poussé les indices US à la baisse.

Très vite, et au fur et à mesure des déclarations de Janet Yellen, la présidente de la Fed, les marchés ont repris du poil de la bête, gagnant jusqu'à plus de 1%, alors que le pétrole se repliait et que l'euro montait face au dollar. Mais dans la dernière ligne droite, rebelote, la tendance a viré clairement au rouge digérant les inquiétudes sur l’économie mondiale émises par une Réserve fédérale qui n’exclut pas de bouger ses taux au mois d’octobre. 

Au final, le Dow Jones et le Nasdaq ont terminé cette séance mouvementée en ordre dispersé. Le premier perdant 0,39% à 16.674,74 points et le second s'adjugeant 0,10% à 4.893,95 points. Le S&P500, jouant au funambule sur la barre des 2.000 points, a terminé sur une baisse de 0,26% à 1.990,20 points.

En Europe

  • Les Bourses européennes déboussolées retenaient leur souffle avant la Fed

Les Bourses européennes ont terminé sans direction jeudi, attendant de savoir si la Réserve fédérale américaine (Fed) allait remonter dans la soirée ses taux d'intérêt directeurs ou maintenir le statu quo, à savoir des taux à zéro depuis 2008. L'Eurostoxx 50 a progressé de 0,12%.

  • Paris

La Bourse de Paris a fini en légère hausse (+0,20%). L'indice CAC 40 a pris 9,30 points, à 4.655,14 points, dans un volume d'échanges moyen de 3,1 milliards d'euros. La veille, il avait progressé de 1,67%. Du côté des valeurs, Numericable-SFR, filiale d'Altice, a pris 0,60% à 45,23 euros, tout comme Orange (+0,53% à 14,31 euros) ou Iliad, maison mère de Free, (+1,10% à 193,50 euros), tandis que Bouygues, maison mère de Bouygues Télécom, a perdu 1,64% à 33,69 euros.

  • Londres

La Bourse de Londres a terminé en baisse de 0,68%. L'indice FTSE-100 des principales valeurs a perdu 42,22 points par rapport à la clôture de la veille, à 6.186,99 points. Smiths Group a chuté de 4,16% à 1.082 pence. Le secteur de la distribution a souffert, à l'image de Sainsbury (-2,68% à 225 pence), Tesco (-1,65% à 176,25 pence) et Morrison (-1,00% à 158,5 pence). La banque HSBC, très implantée en Asie, a perdu 2,07% à 502,5 pence.

  • Francfort

La Bourse de Francfort a terminé sans direction. L'indice vedette Dax a clôturé à l'équilibre (+0,02% à 10.229,58 points), après avoir pris 0,38% la veille. Le MDax des valeurs moyennes a lui aussi fait du surplace (+0,04% à 19.749,83 points). RWE s'est envolée de 9,02% à 11,85 euros. Son concurrent EON a lui aussi rebondi fortement, avec un gain de 8,00% à 8,13 euros. Adidas a complété le podium en grimpant de 3,66% à 69,33 euros. Henkel s'est retrouvé en dernière place du Dax, avec un recul de 1,82% à 91,36 euros.

  • Bruxelles

Le Bel20  a cédé 0,37%, terminant à 3.466,96 points. Le groupe de distribution Delhaize a enregistré la plus forte baisse de la séance, reculant de 2,35% à 79,32 euros, suivi dans une moindre mesure par le chimiste Solvay (-1,24% à 99,80 euros) et l'assureur Delta Lloyd (-0,97% à 8,80 euros). Le groupe de services aux automobilistes D'Ieteren a fini en tête du Bel-20 (+0,82% à 36,40 euros). AB InBev a de son côté avancé de 0,15% à 100,65 euros, après un bond de 6,5% la veille.

Les valeurs à suivre

L'agenda du vendredi 18 septembre

Économie/finance

Allemagne

  • Salon automobile (2e journée presse)

Etats-Unis

  • 16h Indice des indicateurs avancés/août

Royaume-Uni

  • Revue de la note souveraine britannique par Moody’s

Portugal

  • Revue de la note souveraine portugaise par S&P

Entreprises

France

  • Faiveley: assemblée générale

Belgique

  • Moury Construct: résultats semestriels
  • Greenyard Foods: assemblée générale

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés