Morning comment

Wall Street a fortement baissé vendredi, au lendemain d'une réunion de la Réserve fédérale qui a inquiété par son analyse de l'économie sans rassurer sur sa politique monétaire. En Europe, les mêmes craintes ont fait plié les marchés.

Wall Street

  • Insatisfaite de l'attentisme de la Fed, Wall Street plonge

Les marchés américains ont terminé la semaine en net recul. Au lendemain du statu quo dicté par la Fed, une incertitude sans précédent depuis des années régnait dans les échanges. Les trois indices phares de Wall Street ont bu la tasse en fin de journée. Au final, le Dow Jones a perdu 1,76% à 16.378,81 points, le Nasdaq 1,33% à 4.826,91 points et le S&P500 1,63% à 1957,86 points.

Pour couronner le tout, le pétrole a effacé ses gains de la semaine en une séance, chutant de plus de 2 dollars à New York, alors que le marché souffre toujours d'une offre excessive.

Les valeurs pétrolières ont été bousculées. Chevron abandonnait 2,64% à 77,30 dollars, ExxonMobil 2,85% à 72,33 dollars et Halliburton 3,57% à 37,32 dollars. 

Les financières ont également pâti après que certaines d'entre elles ont averti que les revenus générés par les activités spéculatives allaient baisser au troisième trimestre. JPMorgan Chase a reculé de 2,67% à 60,97 dollars, Bank of America de 2,14% à 15,53 dollars, Citigroup de 2,79% à 50,20 dollars et Wells Fargo de 2,38% à 50,96 dollars. 

 

En Europe

Les Bourses européennes ont terminé en forte baisse vendredi, se laissant gagner par l'incertitude au lendemain d'une réunion cruciale de la banque centrale américaine qui a finalement laissé ses taux inchangés. L'Eurostoxx 50 a cédé 3,03%.

  • Paris

La Bourse de Paris s'est fortement repliée (-2,56%). L'indice CAC 40 a perdu 119,29 points à 4.535,85 points, dans un volume d'échanges exceptionnel de 9,4 milliards d'euros. Le secteur automobile, exposé à la Chine, a bu la tasse : Renault (-4,22% à 74,00 euros) et Peugeot (-3,05% à 15,58 euros). Les financières ont également pâti : BNP Paribas (-4,80% à 52,98 euros), Société Générale (-4,16% à 40,44 euros) et Crédit Agricole (-2,52% à 11,01 euros).

  • Londres

La Bourse de Londres a terminé en forte baisse de 1,34%, l'indice FTSE-100 des principales valeurs perdant 82,88 points, à 6.104,11 points. Le suisse Glencore a chuté de 4,65% à 126 pence. Le secteur pétrolier et gazier a fini dans le rouge, avec Royal Dutch Shell (action "A" -3,80% à 1.582 pence), BP(-3,54% à 333,45 pence) et BG Group (-2,92% à 985,4%). Les banques ont également souffert : Barclays (-2,76% à 253,25 pence), Standard Chartered (-2,48% à 722,7 pence) ou HSBC (-2,36% à 490,65 pence).

  • Francfort

La Bourse de Francfort a abandonné 3,06%, à 9.916,16 points. La quasi totalité des valeurs a terminé dans le rouge, à l'exception de l'équipementier sportif Adidas (+1,21% à 70,17 euros), continuant à surfer sur un article de l'hebdomadaire Manager Magazin, selon lequel le patron du fabricant de produits d'entretien Henkel, Kasper Rorsted, serait intéressé pour remplacer Herbert Hainer à la tête de l'équipementier sportif. Le groupe de santé Fresenius a également progressé, de 1,13% à 64,26 euros. A l'inverse, le groupe de chimie-pharmacie Merck KGaA a perdu 2,93% à 80,39 euros, malgré l'annonce d'un accord de licence avec Tridonic, pour utiliser les luminophores de silicate de ce fabricant dans la production de diodes électroluminescentes à lumière blanche (LEDs). Deutsche Bank a abandonné 4,44% à 25,19 euros. La première banque allemande a annoncé vendredi son retrait de la banque d'affaires en Russie. Les énergéticiens EON et RWE ont fermé la marche, avec des baisses respectives de 5,04% à 7,72 euros et de 8,06% à 10,89 euros.

  • Bruxelles

Le BEL 20 a cédé 1,40%, à 3.418,37 points. En queue de peloton, l'assureur Delta Lloyd a dégringolé de 4,83% à 8,37 euros, suivi de Engie (ex GDF Suez) qui a chuté de 3,20% à 14,97 euros. A l'autre bout de l'indice, le cablô-opérateur Telenet a grimpé de 2,04% à 53,06 euros.

Les valeurs à suivre

L'agenda de la semaine prochaine

DIMANCHE 20 SEPTEMBRE

Économie/finance

Grèce

  • Élections législatives

LUNDI 21 SEPTEMBRE

Économie/finance

Japon

  • Marchés fermés au Japon

Allemagne

  • 8h Prix à la production/août

Etats-Unis

  • 16h Reventes de logements/août

MARDI 22 SEPTEMBRE

Économie/finance

Japon

  • Marchés fermés

Royaume-Uni

  • 10h30 Situation budgétaire/août

Zone euro

  • 11h Confiance du consommateur zone euro/septembre (estim.)

Entreprises

France

  • Duc: résultats 1S

MERCREDI 23 SEPTEMBRE

Economie/finance

Japon

  • Marchés fermés au Japon

Chine

  • Indice PMI Markit manufacturier flash/septembre

Allemagne

  • 09h30 Indices PMI Markit flash/septembre

Royaume-uni

  • 10h Indices PMI Markit flash zone euro/septembre

Etats-Unis

  • 15h45 Indice PMI Markit manufacturier flash/septembre

JEUDI 24 SEPTEMBRE

Économie/finance

Japon

  • Indice PMI Markit manufacturier flash/septembre

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés