Séance volatile et rouge à Wall Street

La Bourse de New York a fini en baisse, victime à son tour de l'émoi provoqué sur les marchés par la décision unilatérale de l'Allemagne d'interdire les ventes à découvert à nu sur certains titres.

Bruxelles (L'Echo) - Ces derniers jours, les Bourses avaient pris l'habitude de calquer leur évolution sur celle de la monnaie européenne. Tombé à 1,2144 tôt ce matin, l'euro a entraîné dans son sillage les indices boursiers en Europe qui avaient perdu jusqu'à 3%. Mais sa remontée cet après-midi à 1,232 USD n'inspire guère les investisseurs, qui craignent fort probablement d'autres soubresauts de l'euro.

Fait rassurant si l'en est dans la mesure où il confirme un retour au calme sur ce marché, les rendements des obligations émises par les Etats sont orientés à la baisse, y compris celles du Portugal et de l'Espagne. Le rendement de la dette belge à 10 ans est en passe de tomber sous la barre historique des 3%. Encore en repli de 0,05%, ce taux est actuellement de 3,18%.

Autre élément encourageant, le métal jaune continue de subir des prises de bénéfice à Londres. L'once d'or est tombée à 1.190 USD (-1,79%) au fixing de 15h à Londres. Il y a huit jours, il caracolait à un sommet de 1.237,50 USD. En euros, son cours s'est contracté de 1,27% à 968,8.
Concernant les indices boursiers, le DJ Stoxx 600 affichait un repli de 3,02 % à 245,48 points. Paris glissait de 2,92%, Francfort de 2,72%, Amsterdam de 2,89% et Londres de 2,81 %.

Les valeurs des matières premières (-6%), de l'automobile (-4,4%), de la construction (-3,8%) accusent en général les pertes les plus significatives. Celles des banques ont perdu en moyenne 3,6% selon le DJ Stoxx 600 bancaire.
A Bruxelles, l'indice Bel 20 a terminé en baisse de 2,11% à 2.432,85 points. L'ensemble des valeurs au sein de l'indice étaient en baisse avec en tête Ageas (-7,6%), AB InBev (-2,2%) ou encore Umicore (-4,6%).

Wall Street
La Bourse de New York a donc clôturé la séance comme elle l’avait commencé, c’est-à-dire dans le rouge. Le Dow Jones a perdu O,63%, le Nasdaq 0,82% et le S&P 500 0,51%.

Les inquiétudes sur la situation de la zone euro ont persisté et rendu les marchés nerveux. La volatilité a été au rendez-vous. L’euro a néanmoins repris quelques couleurs porté par des rumeurs d’une possible intervention de la BCE.  Mais les investisseurs restaient inquiets de l'interdiction par le régulateur boursier allemand des marchés financiers de certaines ventes à découvert, notamment sur des emprunts d'Etat de la zone euro.

A l’agenda
USA
- Demandes hebdomadaires d'allocations chômage (14h30)
- Indicateur composite de l'activité économique avr (16h)
- Activité industrielle de la région de Philadelphie mai (16h)

ALLEMAGNE
- Prix à la production avr (8h) - Destatis
- Berlin: conférence internationale sur la régulation financière (10H00-16H00) + conférence de presse du ministre des Finances Wolfgang Schäuble (16h)
ESPAGNE
- Le trésor espagnol émet des obligations à 10 ans pour un montant encore non précisé

Du côté des valeurs
Spadel
Au premier trimestre de 2010, le groupe Spadel a enregistré un chiffre d'affaires relativement stable par rapport aux chiffres affichés pour la même période il y a un an. Le groupe a maintenu son chiffre malgré un léger recul de ses ventes (-2,6%).

Atenor
Le mot d’ordre reste la " prudence ". Dans sa déclaration intermédiaire pour le premier trimestre, la société immobilière juge nécessaire de poursuivre " prudemment le développement de ses projets en portefeuille face à l’incertitude persistante de l’évolution des marchés immobiliers et plus particulièrement du marché locatif de bureau ".

Movetis
Movetis a entamé la dernière phase d'étude pour l'utilisation de son médicament le Resolor par des patients atteints de constipation. Le potentiel de patients potentiels a été porté à 8 millions contre 6 millions jusqu'ici. D'ici fin 2012 ou début 2013, Movetis attend les résultats d'une étude à grande échelle (plus de 500 patients).

Tigenix
La société TiGenix, active dans les technologies biomédicales, recherche un partenaire aux Etats-Unis pour le développement du ChondroCelect, et ce en raison d'investissements nécessaires pour des tests supplémentaires requis par la FDA.
Par ailleurs, l'entreprise fait état d'une position cash nette de 18,7 millions d'euros au 31 mars 2010, contre 22 millions lors de la même période en 2009. Le cash est important pour les biotechs car elles doivent financer leurs activités de recherche.

Ascencio
Publication des résultats semestriels 2009/2010, 17h45

Gimv
Publication des résultats semestriels 2009/2010, 7 h

VPK Packaging
cotation ex-dividende

Devgen
La société Devgen a lancé son nematicide Enclosure sur le marché américain. Le produit sera provisoirement utilisé uniquement pour la lutte contre les nématodes lors de la culture des arachides.


Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés