Publicité
Publicité

Twitter dégringole à Wall Street

Après la hausse, place aux prises de bénéfices. Alors que les marchés avaient accueilli favorablement le remaniement de l’équipe grecque de négociations la veille, les Bourses européennes ont clôturé en territoire négatif ce mardi. Les investisseurs ont également mal digéré plusieurs publications décevantes de résultats trimestriels.

"La tendance de fond reste intacte mais il faudra de meilleurs résultats de sociétés si on veut qu’elle se maintienne dans les prochaines semaines", a commenté Christian Stocker, stratège chez UniCredit.

Par ailleurs, la réunion mensuelle de la Réserve fédérale américaine pousse à la prudence, même si aucun analyste ne table sur l’annonce d’un relèvement des taux directeurs prochainement.

Au final, le Footsie britannique a reculé de 1,03%, le CAC 40 de 1,81% et le Dax de 1,89%.

Tous les indices sectoriels ont fini dans le rouge, la baisse la plus forte étant à mettre au compte de la santé (-2,66%).

A Bruxelles, le Bel 20 a reculé de 1,09% à 3802,25 points, sous le poids d’UCB (-3,16% à 67,04 euros) et d’AB InBev (-1,99% à 113,1 euros). L’action Umicore a clôturé sur un nouveau plus haut historique, soutenue par des résultats trimestriels meilleurs que prévu. De son côté, la fusée Galapagos semble infatigable.

WALL STREET

La Bourse de New York a clôturé en ordre dispersé, se montrant hésitante face à des résultats d'entreprises contrastés et par manque de perspectives sur l'économie américaine à la veille d'une décision de la Fed. "Le marché reste coincé dans des marges étroites, et a du mal à se diriger de façon notable vers le haut ou vers le bas", a reconnu Michael James, de Wedbush Securities. Le Nasdaq a cédé 0,10% à 5.055,42 points tandis que le Dow Jones a grappillé 0,40% à 18.110,14 points et le S&P 500 0,28% à 2.144,77 points.

Sur le front des résultats d'entreprises, le marché a notamment digéré ceux du groupe informatique Apple (-1,58%).  "Les résultats d'Apple étaient phénoménaux, mais beaucoup de gens s'attendaient à ce qu'ils soient très bons", ce qui a encouragé des prises de bénéfices après coup, a noté l’analyste.

Alors qu’UPS  a gagné 3,43% à 100,77 dollars après avoir annoncé un bénéfice trimestriel meilleur que prévu, le réseau social Twitter a littéralement dégringolé de 18,18% à 42,27 dollars après avoir publié, en avance suite à une fuite, un chiffre d’affaires décevant.

AGENDA

Japon

-        Marchés fermés au Japon

Zone euro

-         Indices du climat des affaires et du sentiment économique/avril

Belgique

-        PIB belge/T1

Allemagne

-         Inflation (première estimation)/avril

Etats-Unis

-         PIB (1ère estimation)/T1

-         Promesses de vente immobilières/mars

-        Fin de la réunion de la Réserve fédérale, communiqué à 20h

 

VALEURS A SUIVRE

Delhaize

-        Résultats T1

WDP

-        Assemblée générale

Recticel

-        souscription à l’augmentation de capital

Cofinimmo

-        souscription à l’augmentation de capital

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés