Volumes d'échanges au plancher à Wall Street comme en Europe

Dans une petite semaine en pleine période des fêtes, peu d'investisseurs étaient présents à Wall Street comme sur les places boursières européennes. Résultat: des volumes d'échanges très faibles qui ont laissé les Bourses sans direction véritable.

Wall Street

La Bourse de New York a terminé en hausse mercredi, les volumes échangés ayant dans le même temps atteint des plus bas annuels en raison des fêtes. Le Dow Jones a gagné 0,11% à 24.774,3 points. Le Nasdaq a pris 0,05% à 6.939,34 points. Le S&P 500 a avancé de 2,12 points à 2.682,62 points. "Les volumes observés sur le Dow Jones ont été les plus faibles de l'année après la journée qui a suivi Thanksgiving", a réagi Jack Ablin de BMO Private Bank.

En Europe

Les Bourses européennes ont fini mercredi en ordre dispersé, globalement plutôt en légère baisse, dans des marges étroites, sur fond d'échanges anémiés par l'absence de nombreux investisseurs. "Pour une semaine de trois jours coincée entre deux réveillons, le marché a évolué dans des volumes très faibles", a résumé auprès de l'AFP Daniel Larrouturou, directeur général délégué de Diamant Bleu Gestion.

"Les investisseurs procèdent aux derniers ajustements de fin d'année et cela s'est notamment traduit par une hausse des valeurs pétrolières, dans le sillage de la montée du brut en début de semaine", a-t-il complété. Le pétrole coté à New York et à Londres avait atteint mardi un plus haut depuis la mi-2015, touchant respectivement en séance des pics à 60,01 dollars et 67,10 dollars, avant de subir des prises de bénéfices. L'Eurostoxx 50 a cédé 0,03%.

 

  • A Paris, l'indice CAC 40 a fini à l'équilibre (+0,08% à 5.368,84 points), le secteur pétrolier se distinguant, avec TechnipFMC (+1,38% à 26,46 euros) et Vallourec (+3,84% à 5,06 euros). La distribution a profité de la période de fêtes, à l'image de Carrefour (+1,11% à 17,74 euros) et Casino (+1,26% à 50,57 euros). A l'inverse, le secteur technologique a reculé, affecté par les incertitudes entourant la demande sur le dernier téléphone d'Apple, l'iPhone X. STMicroelectronics, l'un des fournisseurs, a cédé 0,38% à 18,52 euros et Soitec 1,49% à 59,49 euros. Parmi les valeurs moyennes, Poxel a gagné 2,17% à 6,59 euros grâce au lancement au Japon, avec Sumitomo Dainippon Pharma, du programme de Phase 3 de l'Imeglimine, son médicament contre le diabète de type 2.
  • A Francfort, le DAX a cédé 0,17 point (-0,02%) à 13.070,02 points. Le MDax des valeurs moyennes a gagné 0,59% à 26.298,31 points. Parmi les premières annonces sur l'impact comptable de la reforme fiscale américaine, Daimler (-0,10% à 71,24 euros à euros ) compte sur un gain d'un milliard d'euros pour 2018 et BMW (-0,30% à 87,26 euros) sur une rentrée exceptionnelle de 1,55 milliard d'euros. Les deux constructeurs produisent largement aux Etats-Unis, où l'impôt sur les sociétés va passer de 35 à 21%. Le laboratoire Merck a gagné 0,61% à 90,83 euros, après une première victoire dans l'affaire du Levothyrox, un tribunal français ayant rejeté la plainte de 40 patients exigeant un retour à l'ancienne formule du médicament. Thyssenkrupp a grignoté 0,48% à 24,05 euros. Ont fini lanternes rouges Deutsche Bank (- 1,50% à 16,07 euros) et le groupe média ProSiebenSat1 (-0,81% à 28,75 euros).
  • A Londres, l'indice FTSE 100 a gagné 0,37% à 7.620.68 points, un nouveau record en clôture. Au sein du secteur minier, Antofagasta a pris 2,13% à 984,50 pence, Anglo American 1,53% à 1.524 pence, BHP Billiton 1,54% à 1.486 pence et Rio Tinto 1,41% à 3.799,50 pence. De même, les producteurs d'or ont brillé, avec Fresnillo (+3,48% à 1.397 pence) et Randgold (1,89% à 7.270 pence). Les compagnies pétrolières ont engrangé quelques gains alors que le prix du pétrole coté à New York a terminé mardi au plus haut en deux ans et demi après l'explosion d'un oléoduc en Libye. BP a progressé de 0,29% à 518,70 pence et Royal Dutch Shell (action "B") de 0,65% à 2.487,50 pence. Le secteur de la distribution a été recherché, sur fond de période de fêtes. Tesco a gagné 1,14% à 209,10 pence, Sainsbury's 1,18% à 240,80 pence et Marks and Spencer 0,86% à 316,20 pence. Le motoriste Rolls Royce a perdu 1,16% à 849,50 pence, et le fabricant de spiritueux Diageo 0,15% à 2.685,50 pence, victimes de l'appréciation de la livre face au dollar, qui amoindrit la valeur des résultats réalisés à l'étranger une fois convertis en livre.
  • A Bruxelles, l'indice BEL 20 a pris 0,20% à 4.003,07 points. Le métallurgiste Umicore s'est distingué (+2,75% à 39,79 euros) en tête des hausses. En revanche, parmi les huit baisses, le français Engie a cédé 0,48% à 14,50 euros.

 

A l'agenda

Jeudi 28 décembre

France

  • 8h45 Construction de logements / novembre

États-Unis

  • 14h30 Inscriptions au chômage / semaine au 23 décembre
  • 15h45 Indice PMI de Chicago / décembre

Valeurs à suivre

Jeudi 28 décembre

Belgique

  • Dalenys: offre de rachat par Natixis contre 9 euros par action. Jusqu’au 22 janvier

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect