Wall Street a soufflé le chaud et le froid

À Wall Street, les investisseurs n’ont pas su comment interpréter un indicateur meilleur que prévu sur le front de l’emploi. Les inscriptions au chômage la semaine dernière aux Etats-Unis ont reculé, à 445.000 demandes. Elles sont ainsi repassées sous le seuil des 450.000 dossiers hebdomadaires pour la première fois depuis la mi-juillet. Mais "le marché est vraiment obsédé par la politique de la Fed", la banque centrale américaine, a déclaré à l’AFP un analyste de chez Meeschaert. "C'est triste à dire, mais les chiffres économiques meilleurs que prévu inquiètent les investisseurs qui comptent sur l'adoption de nouvelles mesures de soutien à l'activité" a-t-il ajouté.