Publicité

Wall Street clôture sur un nouveau record

Wall Street a fini sans réelle tendance mercredi, les investisseurs profitant du manque d'actualité pour faire une pause, même si le Dow Jones est parvenu à s'adjuger un nouveau record sur une hausse de 0,08% (à 18.223,28 points), alors que le Nasdaq a cédé 0,02% (à 4.967,14 points).

Wall Street a fini sans réelle tendance mercredi, les investisseurs profitant du manque d'actualité pour faire une pause, même si le Dow Jones est parvenu à s'adjuger un nouveau record sur une hausse de 0,08% (à 18.223,28 points), alors que le Nasdaq a cédé 0,02% (à 4.967,14 points).

Même si les investisseurs assimilaient une baisse moins forte que prévu des ventes de logements neufs en janvier, un important indicateur sur le secteur immobilier, la séance a surtout été animée par des résultats d'entreprises.

Le groupe informatique Hewlett Packard a chuté de plus de 10% à 34,66 dollars, après avoir nettement abaissé sa prévision de bénéfice annuel en invoquant des effets de changes défavorables, ce qui s'ajoute à des résultats trimestriels déjà mitigés et en recul.

Le producteur de gaz Chesapeake a perdu 9,6% après des résultats décevants et le géant pétrolier brésilien Petrobras, dont l'agence Moody's a baissé les notes de sa dette, a reculé de 7%

L'Europe reprend son souffle

Les Bourses européennes ont terminé en légère baisse ce mercredi, à l’exception de Bruxelles et Francfort. "Le marché marque une pause, comme c’est souvent le cas après une belle journée de hausse, qui a vu plusieurs indices atteindre des records", explique Pierre Martin, analyste chez Saxo Banque. Les investisseurs se sont tournés vers le discours de Janet Yellen. La présidente de la Réserve fédérale a tenu à la Chambre des représentants le même discours que mardi au Sénat, expliquant que la Fed étudierait réunion après réunion l’opportunité d’un relèvement des taux. Un discours bien accueilli par les marchés.

Au final, le Dax a pris 0,04%, tandis que le CAC 40 a reculé de 0,09% et le Footsie britannique de 0,21%.
À Paris, le titre Axa a gagné 2,64%. L’assureur français s’est dit confiant quant à la réalisation de ses objectifs cette année après les bonnes performances de ses activités. Le groupe a dégagé un bénéfice net en hausse de 12% l’an dernier à 5,02 milliards d’euros. Il renoue ainsi avec le niveau de ses résultats d’avant la crise de 2008.

Le groupe de santé Fresenius (+ 2,40%) et sa filiale spécialisée dans la dialyse Fresenius Medical Care (+ 5,24%) ont dominé le Dax. Le groupe a rempli ses objectifs en 2014 et a publié mercredi des résultats qu’il a qualifiés de "record", une base qui lui permet d’être "très optimiste" pour l’année à venir. Il va d’ailleurs proposer à ses actionnaires une hausse de son dividende pour la 22e année consécutive.

Ailleurs en Europe, le groupe danois de transport de conteneurs et de production de pétrole A.P. Moller-Maersk s’est envolé de 9,47%. Il a annoncé un bénéfice net en 2014 en hausse de 45% et va procéder à la vente de la totalité de sa part dans Danske Bank, la première banque du pays.

Les deux banques grecques Banque du Pirée (-13,13%) et Eurobank (-8,62%) ont signé les plus fortes baisses du Stoxx 600. Elles vont sortir de l’indice pan-européen de référence, selon le fournisseur d’indices. Une décision susceptible de réduire fortement la liquidité de leurs actions.

Roularta poursuit son envol

La Bourse de Bruxelles a finalement terminé la séance dans le vert ce mercredi, après avoir évolué en territoire négatif toute l’après-midi. Le Bel 20 a progressé de 0,14% à 3.672,08 points, soutenu par la hausse d’Umicore (+ 3,74% à 38,39 euros) et celle d’UCB (+ 1,41% à 68,56 euros). Le titre Umicore a évolué toute la séance en tête de l’indice belge, soutenu par un changement de recommandation. Credit Suisse a relevé son conseil sur la valeur à "surperformer", contre "neutre" auparavant. Les analystes estiment que les prévisions du consensus ne reflètent pas les niveaux avantageux des couvertures prises par Umicore sur les métaux précieux, l’euro/dollar et les matières premières.

De son côté, Delhaize (+ 0,88% à 80 euros) a annoncé les résultats finaux de l’offre de rachat de ses obligations seniors 4,125% venant à maturité en 2019. Le montant en principal présenté et accepté est de 170,088 millions de dollars.

Delta Lloyd (-0,84% à 16,53 euros) a terminé lanterne rouge alors que le titre pourrait être retiré du Bel 20 (voir "L’Echo" de ce mardi).
Sur le marché élargi, Roularta a poursuivi son envol, gagnant 11,90% à 14,20 euros. La décision hier mardi de Petercam de mettre la valeur sur sa liste d’achats soutient encore le titre, visiblement.

À sa suite, RHJ International a pris 3,23% à 4,32 euros. La société va changer de nom et devenir BHF Kleinwort Benson Group. Selon son communiqué, ce changement de dénomination sera effectif à compter du 24 mars 2015.

Les actions Aedifica (-0,17% à 60 euros), Nyrstar (-2,96% à 3,38 euros) et Ter Beke (-3,65% à 75,95 euros) n’ont pas profité des relèvements d’objectif de cours par KBC Securities et la Banque Degroof.

Pour Ter Beke, l’analyste Guy Sips a toutefois abaissé sa recommandation d’"accumuler" à "conserver", suite au récent rally sur le titre.

Deceuninck (-0,77% à 1,93 euro) a vu son bénéfice passer de 8,4 à 10,5 millions d’euros en 2014, "en raison de la reconnaissance partielle d’un actif d’impôt différé aux Etats-Unis et de la diminution des charges fiscales". Le groupe a d’ailleurs confirmé qu’il proposera la distribution d’un dividende brut de 0,02 euro par action.

Valeurs à suivre ce jeudi 26 février (résultats de sociétés belges)

AB InBev, Ablynx, Solvay, GDF Suez, MDxHealth, D’Ieteren, Connect, Zenitel

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés