Wall Street débute août en fanfare

La Bourse de New York a fini en forte hausse lundi, dynamisée par des indicateurs économiques meilleurs que prévu et les importants profits de plusieurs banques européennes: le Dow Jones a gagné 1,99% et le Nasdaq 1,80%.

Les marchés européens ont entamé la semaine en grande forme, dopés notamment par la hausse des valeurs bancaires, suite aux résultats supérieurs aux attentes de BNP Paribas et HSBC. La hausse des places financières s'est accélérée après la publication de deux statistiques meilleures que prévu aux Etats-Unis. Les dépenses de construction en juin ont en effet progressé de 0,1%, contre toute attente, et l'indice ISM manufacturier de juillet a reculé moins qu'attendu, à 55,5.

Dans l'ensemble, les valeurs bancaires européennes ont maintenu leurs gains de plus de 3 % selon l'indice DJ Stoxx 600 de référence. Le compartiment a profité des résultats publiés par BNP Paribas et HSBC. BNP Paribas a publié un bénéfice net en hausse de 31% à 2,105 milliards d'euros au deuxième trimestre, largement au-dessus des attentes du consensus établi par DowJones Neswires (1,630 milliard). L'action BNP a pris 5,27 % à 55,49 euros. Le britannique HSBC a avancé pour sa part de 5,26 %, suite à l'annonce d'un bénéfice doublé et de provisions pour risques de crédit réduites presque dans la même proportion.

A la clôture, l'indice DJ Stoxx 600 a gagné 2,64 % à 262,09 points. Le CAC 40 a progressé de 2,99 % à 3.752,03 points, l'AEX de 2,73 % à 339,66 points, le Footsie de 2,65 % à 5.397,11 points et le Dax de 2,34 % à 6.292,13 points.

A Bruxelles, l'indice Bel 20 s'est octroyé 2,46% à 2.579,35 points, un plus haut depuis la fin du mois d'avril. KBC et Dexia ont terminé en-dessous de leur plus haut de la séance. Le bancassureur de l'avenue du port a progressé de 3,39 % à 35,05 euros et la banque franco-belge 3,43 % à 3,89 euros.

Wall Street

La Bourse de New York a emboîté le pas à ses consoeurs européennes. L'indice Dow Jones a clôturé en hausse de 1,99% à 10.674,38 points - son plus haut niveau depuis le 13 mai - tandis que le Nasdaq a progressé de 1,8% à 2.295,36 points. Le S&P 500 a gagné 2,2% pour atteindre 1.125,86 points.

  • Le secteur de la finance a été l'un des plus en vue, à l'image de JPMorgan Chase (+3,38%).
  • Les valeurs liées à l'énergie, mais aussi minières, profitaient de la hausse des cours des matières premières, sur fond de recul du dollar. Le pétrolier ExxonMobil a monté de 3,79% et Chevron de 2,09% alors que le baril de brut a dépassé les 80 dollars pour la première fois en trois mois à New York.
  • Le producteur d'aluminium Alcoa a pris la tête des plus larges progressions du Dow Jones avec ses 4,83%.
  • Le groupe canadien Research in Motion a cédé 0,96%. Les Emirats arabes unis, centre commercial et d'affaires du Golfe, ont décidé de suspendre à partir du 11 octobre certains services du téléphone multimédia BlackBerry parce qu'ils ne sont pas conformes aux législations en vigueur dans le pays. Le groupe a indiqué être en "discussions" et s'engager à garantir des communications sécurisées.
  • Ford a gagné 3,05%. L'agence d'évaluation financière Standard and Poor's a relevé lundi de deux crans la note du constructeur automobile, à "B+", à la suite de la publication d'un nouveau bénéfice trimestriel et en raison de la reprise du marché en Amérique du Nord, jugeant sa perspective "positive".

Par ailleurs, les prix du pétrole se sont envolés lundi à New York, le baril de référence finissant sur un gain d'environ 3% à plus de 81 dollars, porté à son plus haut niveau depuis début mai par le net affaiblissement de la monnaie américaine.

Agenda

ZONE EURO

- Prix à la production industrielle juin (11h)

USA

- Ventes de voitures juil

- Dépenses et revenus des ménages juil (14h30)

- Commandes industrielles juin (16h)

- Promesses de ventes de logements juin (16h)

Valeurs à suivre

- Intervest Offices: résultats semestriels, à 12h30

- Intervest Retail: résultats semestriels, à 12h30

- CNP: résultats semestriels, après Bourse

- Telenet : Le câblo-opérateur continue sa progression au deuxième trimestre 2010. Le chiffre d'affaires du groupe s'élève ainsi à 638,6 millions d'euros, en croissance de 11% sur un an, tandis que l'EBITDA croît de 8% pour atteindre 329,6 millions d'euros. Le bénéfice net est par contre impacté par l'instrument de couverture sur taux, qui le ramène à 21,8 millions d'euros, contre 81,9 millions sans cet effet comptable. Un impact lié au marché des changes et qui traduit mal la croissance du groupe dans la majorité de ses activités.

- D’Ieteren : Le distributeur des marques du groupe Volkswagen a obtenu une part de marché de 18,64% en juillet. C’est mieux qu’un an plus tôt (17,97%).

 

 

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés