Wall Street déprimé par la Grèce

Bruxelles (L’Echo) – L’incapacité des ministres des Finances européens à se mettre d'accord durant le week-end sur le dossier grec a replongé dans le rouge les marchés d'actions. Les investisseurs ont de nouveau tablé sur un défaut de paiement d'Athènes. La nouvelle défaite de la CDU, le parti de la chancelière allemande Angela Merkel, est par ailleurs venue écorner l'image d'un acteur principal dans la lutte contre la crise de l'endettement en zone euro.

Dans ce contexte, le Bel 20 a perdu 2,57% à 2.100,88 points. Les bancaires avaient été fortement pénalisées en matinée par les risques pesant sur la Grèce et par l'indécision européenne. En outre, le ministre suédois des Finances a estimé que les banques avaient, de toute évidence, besoin d'être recapitalisées, abondant dans le sens du Fonds monétaire international qui a jugé la situation "urgente".

L'ensemble de la cote bruxelloise a passé la journée en territoire négatif. Lanterne rouge du Bel 20, Nyrstar a lâché 5,31% à 7,42 euros. En cédant près de 4% à l'échelle européenne, les valeurs liées aux ressources de base ont enregistré les plus fortes pertes, alors que les prix des métaux se sont repliés. Les hedge funds ont stoppé leurs positions à la hausse sur les matériaux de base pour la première fois depuis cinq semaines. Les spéculations tablent sur un ralentissement de la demande dû à l’aggravation de la crise en Europe.

Le titre AB InBev a limité son recul à -0,57% pour 37,75 euros. Le reste des titres a cédé entre 1,2%, pour UCB, et 4,5%, pour KBC, manifestement aspiré par le comportement de KBC Ancora. Des actionnaires minoritaires représentant 1,65% du capital de KBC Ancora ont récemment lancé une procédure judiciaire afin de forcer le management du holding chapeautant le bancassureur à racheter les actions KBC.

A la Bourse de Paris, le CAC 40 a perdu 3,00% à 2.940 points, plombé par le secteur bancaire. Société Générale a décroché de 6,70% (le cours de l'action a cédé plus de 58% depuis le 1er juillet), BNP Paribas a abandonné 5,48% (-51% depuis le 1er juillet) et Crédit Agricole n'a lâché que 0,69%, soit un recul de 55% sur la même période.

Sur le marché francfortois, l'indice vedette Dax a perdu 2,83% à 5.415,91 points.

A la Bourse de Londres, l'indice Footsie 100 a perdu 2,03% pour clôturer à 5.259,56 points.

Les Bourses asiatiques avaient donné le ton: Hong Kong a clôturé en baisse de 2,76%, Shanghai de 1,79% et Sydney de 1,64%. La Bourse de Tokyo était fermée ce lundi, jour férié au Japon.

WALL STREET

La Bourse de New York, qui avait entamé la séance nettement dans le rouge, a fini en repli lundi, contaminée par la nouvelle vague d'angoisse des marchés concernant la situation de la Grèce, même si elle a réduit ses pertes en fin de séance. Le Dow Jones a perdu 0,94 % à 11.401,01 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 0,36 % à 2.612,83 points. L’indice élargi Standard & Poor’s 500 a reculé pour sa part de 0,98 % à 1.204,09 points.

Vendredi pourtant, Wall Street avait fini en hausse pour la cinquième séance d’affilée.

"Le marché est toujours ballotté par le risque politique, a résumé Gregori Volokhine, de Meeschaert Capital Markets. On a eu un gros rebond technique, maintenant on se réveille et on se rend compte que rien n’a été résolu. La réunion en Pologne n’a rien donné, on a toujours les mêmes désaccords, les mêmes déclarations à l’emporte-pièce."

Le secteur bancaire pâtissait du retour en forces des inquiétudes liées à la crise européenne, Bank of America perdait 3,32 % à 6,99 dollars, JPMorgan Chase reculait de 2,81 % à 32,49 dollars, et Citigroup de 4,42 % à 27,71 dollars.

A contre-courant, le conglomérat Tyco International montait de 2,4 % à 44,75 dollars. Il a annoncé son intention de se scinder en trois sociétés cotées indépendantes: une spécialisée dans la sécurité des domiciles privés en Amérique du nord, une autre dans la robinetterie industrielle et une troisième dans la protection anti-incendie et la sécurité.

AGENDA

Economie/finances

Etats-Unis

- Permis de construire et mises en chantier/août à 14h30

- Première journée du FOMC, le comité de politique monétaire de la Fed

Allemagne

- Prix à la production/août, à 08h00

- Indice ZEW du sentiment économique/septembre, à 11h00

Belgique

- Confiance des consommateurs en septembre, 15h.

VALEURS A SUIVRE CE MARDI

GDF Suez: KBC a abaissé son objectif de cours à 26 euros contre 28 euros avant.

Colruyt : Morgan Stanley a réduit sa recommandation à " neutre " contre " surpondérer " avant.

Nyrstar : a dépassé le seuil des 5% dans son propre capital.

Hansen Transmissions: offre de reprise par ZF Friedrichshafen à 66 pence par action. Dernier jour. L’offre est conditionnelle.

Gimv : investit 3 millions de dollars dans un fournisseur d'e-mail interactif. Cette transaction cadre dans l'augmentation de capital totale de 10 millions de dollars, dans laquelle Gimv investit avec le nouvel investisseur Battery Ventures et les investisseurs existants, y inclus Genesis Partners.

Miko :annonce la fermeture du département de traitement des plastiques Grispa situé à Houthalen. Le chiffre d'affaires et le volume de production des produits dans le segment d'origine de Grispa ont fortement diminué en raison du malaise économique.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés