Wall Street en vert pâle, les yeux rivés sur l'Europe

La Bourse de New York a fini en légère hausse mardi, après avoir passé la majeure partie de la séance dans le rouge, misant sur des mesures de relance monétaire fortes en zone euro et sur de bons résultats dans la technologie.

Le Dow Jones grappillait 0,02% à 17.515,23 points et le Nasdaq 0,44% à 4.654,85 points.

L’indice élargi S & P 500 prenait 0,15%, à 2.022,55 points.

Tout comme ses grandes concurrentes américaines, la banque d’affaires Morgan Stanley, qui publiait ses résultats mardi matin, a vu sa performance financière souffrir d’un recul des recettes générées par l’activité de courtage. La banque limitait toutefois le recul de son titre à -0,43% à 34,74 dollars.

Également pénalisé par des résultats mitigés, le groupe pharmaceutique américain Johnson & Johnson, cédait lui 2,74% à 101,19 dollars.

Enfin, le groupe de services pétroliers Baker Hughes, en plein rapprochement avec son compatriote Halliburton, gagnait 1,29% à 57,29 dollars alors qu’il a annoncé la suppression de 7.000 emplois dans le monde, soit 11,3% de ses effectifs.

En Europe, une petite hausse était également au programme, soutenue également par les anticipations de l'annonce jeudi par la Banque centrale européenne d'un important programme de rachats d'actifs ainsi que des statistiques chinoises et la progression du moral des investisseurs allemands.

Dans le même temps, les investisseurs semblent ignorer les mauvaises nouvelles, en particulier la révision en baisse par le Fonds monétaire international (FMI) de ses prévisions de croissance économique dans le monde. "Le marché est clairement focalisé sur le QE et la macroéconomie passe au second plan", explique Frédéric Rozier, conseiller de gestion chez Meeschaert Gestion Privée.

Au final, le CAC 40 a gagné 1,16%, tandis que le Footsie britannique a pris 0,52% et le Dax 0,14%.

L'indice Dax de la Bourse de Francfort a poursuivi sa lancée, atteignant presque en séance le seuil des 10.300 points, à 10.298,40 points. A la clôture, il s'affichait à 10.257,13 points et le MDax des valeurs moyennes 0,45% à 17.953,81 points.

A Bruxelles, le marché a légèrement conforté ses gains de la veille, franchissant au passage le seuil des 3.400 points. La révision à la baisse des prévisions pour la croissance mondiale par le Fonds monétaire international (FMI) a peu pesé sur le moral des investisseurs, éternellement convaincus que la Banque centrale européenne (BCE) va annoncer de nouvelles mesures ce jeudi. Le Bel 20 a progressé de 0,21% à 3403,04 points, soutenu par la hausse de GDF Suez (+0,99% à 18,82 euros) et de KBC (+1,70% à 47,76 euros).

Le titre AB InBev a essuyé des prises de bénéfice (-0,45% à 100,65 euros), ne profitant pas de deux notes d’analystes favorables. Même constat pour Delhaize (-0,49% à 67,61 euros).

Umicore a pour sa part gagné 2,14% à 33,87 euros. La Chine, premier importateur de matières premières, a annoncé une progression de son produit intérieur brut (PIB) au quatrième trimestre de 7,3% sur un an. Un plus bas depuis 2009 certes, mais qui est supérieur aux prévisions des analystes.

De son côté, Kinepolis (-0,40% à 37,30 euros) a levé 96 millions d'euros lors d'un placement privé d'obligations destiné aux investisseurs institutionnels. La somme servira à soutenir l'expansion du groupe.

L’agenda de ce mercredi 21 janvier

Économie/Finance

Japon :  Décision de politique monétaire

Royaume-Uni : Compte rendu de la réunion de politique monétaire des 7 et 8 janvier (10h30)

                        Demandeurs d’emploi/décembre (10h30)

Suisse : Forum économique mondial à Davos (jusqu’au 24 janvier)

Etats-Unis : Mises en chantier & permis de construire/décembre (14h30)

 

Entreprises

Belgique : Solvay: notation ex-dividende

Royaume-Uni : SABMiller: point sur l’activité T3

Etats-Unis : American Express: résultats T4 (avant Bourse)

                   eBay : résultats T4 (après Bourse)

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés