Wall Street, enfoncée par l'immobilier, finit en ordre dispersé

Les prises de bénéfices ont dominé la séance boursière, mercredi, en Europe. Le mouvement de correction entamé mardi s'est poursuivi, provoquant un repli de l’indice DJ Stoxx 600 de 0,97%. Dans l’attente des commentaires de la Réserve fédérale des Etats-Unis, les investisseurs se sont focalisés sur les rares informations susceptibles d’anticiper l’évolution du climat économique.

Or, ces informations ne sont pas bonnes. L’indice PMI qui mesure la santé des services et de l’industrie manufacturière de la zone euro a diminué, traduisant une décélération de l’activité dans ces secteurs en juin. De plus, aux Etats-Unis, les ventes de logements neufs du mois de mai ont été largement en deçà des espérances, chutant de près de 33%, du jamais vu depuis l’existence de cet indicateur.

A Bruxelles, le Bel 20 a chuté de 1,65% à 2.494,34 points, à cause des craintes pour la croissance économique mondiale et en raison d’un nouvel accès de faiblesse des financières. La fragilité du secteur financier reste à l’ordre du jour, les investisseurs redoutant à nouveau une propagation de la crise de la dette souveraine.

Ce mercredi, les rendements des obligations à dix ans de la Grèce se sont fortement tendus, prenant 60 points de base à 10,37%. Les valeurs financières belges ont reculé. Dexia a cédé 3,22% à 3,22 euros. Ageas a perdu 2,20% à 2,04 euros. KBC a reculé de 0,80% à 33,01 euros.

Les prix des métaux ont continué à fléchir, ce qui a pesé sur Umicore, comme mardi. Le titre du groupe belge s'est replié de 2,46% à 26,11 euros. Les valeurs liées à la consommation ont souffert des perspectives de restrictions budgétaires en Europe, qui pourraient affecter la demande. Delhaize a cédé 3,76% à 62,75 euros. Le titre du groupe de distribution est également pénalisé par la révision à la baisse de la recommandation que Bank of America Merrill Lynch lui attribue.

Les indices boursiers européens de référence ont également nettement reculé. A Paris, le Cac40 s'est replié de 1,71%. A Londres, le Footsie a abandonné 1,30%. A Francfort, le Dax a perdu 1,03%.

 

Wall Street

La Bourse de New York a fini sans direction claire mercredi après que la banque centrale des Etats-Unis eut reconnu que la conjoncture était devenue moins favorable en raison de la situation en Europe: le Dow Jones a gagné 0,05% et le Nasdaq a perdu 0,33%.

Le Dow Jones Industrial Average a progressé de 4,92 points à 10.298,44 points, tandis que le Nasdaq, à dominante technologique, a cédé 7,57 points à 2.254,23 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 a abandonné 0,30% (3,27 points) à 1.092,04 points.

Le Dow Jones, qui restait sur deux séances d'affilée de baisse, a connu une journée hésitante.

"Le marché est sans direction", a jugé Mace Blicksilver, de Marblehead Asset Management. "Ce que tout le monde attendait, c'était la Fed, et elle a assombri les perspectives de reprise".

La banque centrale, comme anticipé, a maintenu son taux directeur quasi nul comme c'est le cas depuis seize mois. Mais elle a jugé que la conjoncture financière était "moins favorable à la croissance" aux Etats-Unis, à cause de ce qui se passe "à l'étranger".

"La Fed a reconnu que la reprise avait ralenti, vu la situation en Europe, et qu'elle allait garder ses taux bas pour longtemps", a commenté Marc Pado, de Cantor Fitzgerald. "C'est un signe de constance, cela aide le marché à tenir". "Les nouvelles étaient aussi mauvaises qu'on pouvait l'imaginer (...), et le marché a résisté, l'avait anticipé", a-t-il ajouté.

En première partie de séance, la place new-yorkaise avait évolué en baisse, pénalisée par l'effondrement record (-32,7%) des ventes de maisons neuves aux Etats-Unis en mai.

Ce chiffre "est terrible, mais il se dit que c'était attendu, parce que le crédit d'impôt avait expiré", a relevé Mace Blicksilver.

Le marché obligataire est monté. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a reculé à 3,115% contre 3,166% mardi soir et celui du bon à 30 ans à 4,060% contre 4,099% la veille.

 

AGENDA

Zone euro

- Carnet de commandes dans l’industrie pour le mois d’avril (11h)

Etats-Unis

- Commandes de biens durables en mai (14h30)

- Demandes hebdomadaires d’allocations chômage (14h30)

Japon

- Commerce extérieur en mai

 

ENTREPRISES A SUIVRE CE JEUDI

  • - Hansen Transmissions: Assemblées Générales ordinaire et extraordinaire à 11h
  • - Montea: augmentation de capital avec droit de préférence au prix de 19,50 euros par action. Quatre nouvelles actions contre sept existantes. L’opération court jusqu’au 25 juin.
  • - Punch Telematix: offre publique de reprise par Trimble à 3,15 euros par action. L’offre court jusqu’au 25 juin.

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés