Publicité
Publicité

Wall Street finit en hausse après les chiffres du chômage

Bruxelles (L'Echo) - Alors qu'en début d'après-midi, les places financières du Vieux Continent reculaient encore à l'unisson, les chiffres du chômage américain, puis des commandes industrielles, ont inversé la tendance. Le vert a gagné toutes les Bourses européennes. A la clôture, le CAC 40 progressait de 1,25%, le Dax de 0,82%, le Footsie 0,18% et l'AEX 1,11%.

Le Bel 20 n'a pas fait exception, et même s'il a fait globalement moins que ces confrères européens, il a tout de même gagné 0,54% à 2.538,84 points.

L'entreprise de biopharmacie Movetis a pris 2,12% à 12,51 euros pour sa première journée de cotation sur Euronext Bruxelles. Lors des quinze premières minutes de cotation, le titre a enregistré un bond de 7,3% à 13,15 euros. L'action a été introduite à 12,25 euros par action, soit aussi le prix moyen de la fourchette prévue de 11,25 - 14,25 euros. Movetis proposait 6.938.776 nouvelles actions, soit un montant de 85 millions d'euros. Il s'agit de la plus grosse introduction en Bourse depuis Ablynx qui avait levé 86,3 millions d'euros en 2007.

Du côté des valeurs européennes, les banques grecques, qui étaient particulièrement sous pression après l'abaissement de la recommandation d'UBS sur Piraeus Bank SA (+0,89%), ont repris quelques couleurs. La banque suisse a aussi réduit son objectif de cours, de même que pour Alpha Bank (-4,87%) et National Bank of Greece (+1,9%). Les investisseurs s'inquiètent de plus en plus de la solvabilité des banques grecques en raison du creusement important de l'écart des taux d'intérêt entre les obligations d'Etat grecques et allemandes, base de référence dans la zone euro.