Wall Street finit proche de l'équilibre tandis que le S&P 500 bat un nouveau record

A la clôture, le Dow Jones Industrial Average a grappillé 14,84 points, à 16.921,46 points, tandis que le Nasdaq a lâché 3,51 points, à 4.359,33 points. Le Standard & Poor's 500 a avancé de 0,13% ou 2,50 points, à 1.959,48 points, un niveau inédit en clôture. Il s'agit de son deuxième sommet d'affilée en clôture.

Les indices new-yorkais ont oscillé autour de l'équilibre pendant une majeure partie de la séance. "Le marché a besoin de marquer une petite pause, les investisseurs ont beaucoup acheté" faisant monter Wall Street à de nouveaux records, "et ils cherchent maintenant des excuses pour engranger quelques profits, dont l'escalade des tensions en Irak", a commenté Michael James, de Wedbush Securities.

Les investisseurs restaient par ailleurs rassurés par le message de la Réserve fédérale américaine (Fed), qui a semblé écarter la veille l'idée d'un resserrement anticipé de sa politique monétaire américaine. Un relèvement de ses taux directeurs rendrait en effet les investissements plus chers sur les marchés financiers. La situation chaotique en Irak, un producteur de brut clef au Moyen-Orient, a toutefois pesé sur les indices.

Aux valeurs, BlackBerry a bondi de 9,65% à 9,09 dollars après avoir annoncé jeudi une perte ajustée moins importante que prévu en dépit d'une baisse de son chiffre d'affaires.

Facebook, dont les sites internet et mobiles ont été brièvement inaccessibles jeudi dans de nombreux pays pour une raison inconnue dans l'immédiat, a perdu 1,9% à 64,34 dollars.

Markit fait ce jeudi son entrée sur le Nasdaq. Le groupe d'information financière a fixé son prix d'introduction à 24 dollars par action, ce qui correspond à une valorisation d'environ 4,3 milliards de dollars (3,16 milliards d'euros). Le titre a terminé la séance à 26,70 dollars soit un gain de 11,25%.

La Bourse de Bruxelles dans le vert

Le léger recul de Wall Street jeudi après son ouverture ne devait pas empêcher les marchés européens de conserver une bonne part de leurs gains matinaux. L'indice BEL 20 terminait sur une avance de 0,70% à 3.172,78 points avec 16 de ses éléments dans le vert.

Le groupe immobilier Cofinimmo s'est installé en tête du Bel 20, avec une progression de 2,44% à 92,28 euros, devant le groupe de services automobiles D'Ieteren (+2,15% à 30,12 euros) et le chimiste Solvay (+2,01% à 121,90 euros). Les poids lourds AB InBev (84,04) et KBC (41,56) soutenaient toujours notre indice vedette en s'appréciant de 1,71 et 1,22%. Hors indice, la Compagnie du Bois Sauvage (224,70) chutait de 2,8%. On remarquait par ailleurs le nouveau plongeon de 6,3% de Option (0,40) ; Agfa-Gevaert (2,16) et Lotus Bakeries (907,25) abandonnant de même 3,3 et 2,3% supplémentaires alors que Galapagos (15,15) rebondissait de 3%. ThromboGenics (16,86) chutait de son côté de 2,7% supplémentaires, Ablynx (9,41) reperdant 2,2%. AB InBev était de loin en tête au rang des échanges avec 2.376.394 titres traités pour quelque 200 millions d'euros, devant KBC (762.942 titres et 32 millions) et Solvay (243.337 titres et 30 millions).

Les Bourses européennes en hausse grâce à la Fed

Les Bourses européennes ont toutes fini en hausse jeudi après que la Banque centrale américaine ait donné de l'élan aux marchés. La Fed a décidé mercredi de réduire encore de 10 milliards de dollars son programme de rachats d'actifs destiné à soutenir la reprise de l'économie américaine, le ramenant à 35 milliards de dollars mensuels.

L'Eurostoxx est monté de 1,09 %.

La Bourse de Paris a terminé en hausse (+0,72%) malgré les chutes des titres EDF et Alstom. L'indice CAC 40 a pris 32,67 points à 4.563,04 points. Parmi les valeurs, EDF a plongé (-7,69% à 24,60 euros), à cause du coup d'arrêt donné par Ségolène Royal à la hausse de ses tarifs. Alstom a chuté en fin de séance (-6,00% à 27,70 euros), le marché ayant fraîchement reçu l'offre améliorée du conglomérat industriel General Electric (GE). Schneider Electric a engrangé 2,37% à 71,37euros, grâce à la vente de la division électroménager du groupe d'ingénierie Invensys à une filiale du fonds d'investissement américain Sun European Partners.

A Londres, l'indice FTSE-100 des principales valeurs a pris 0,44%, soit 29,55 points par rapport à la clôture de mercredi, à 6.808,11 points. En tête de l'indice vedette, Rolls-Royce a bondi de 8,12% à 1.092 pence. Parmi les autres progressions, le groupe de supermarchés Sainsbury a pris 1,32%, à 321,3 pence, et l'éditeur Pearson a gagné 1,48%, à 1.123,40 pence. A l'inverse, le groupe pharmaceutique Shire a cédé 1,24% à 3.739,12 pence et le géant de la téléphonie mobile Vodafone 1,64%, à 194,85 pence.

La Bourse de Francfort a terminé en hausse son indice vedette parvenant à renouer avec les 10.000 points malgré une activité réduite due à un jour férié dans la moitié de l'Allemagne. Le Dax a gagné 0,74% à 10.004 points, tandis que l'indice des valeurs moyennes MDax a avancé de 0,38% à 17.007,88 points. La grande majorité des valeurs vedettes du Dax ont signé une séance dans le vert, avec les meilleures progressions pour les énergéticiens RWE (+2,52% à 31,115 euros) et EON (+2,19% à 14,93 euros), et le constructeur automobile BMW (+1,38% à 92,67 euros). Les plus mauvaises performances du Dax ont été signées par Lufthansa (-0,60% à 15,845 euros) et par Adidas (-0,63% à 76,7 euros).

La Bourse de Madrid a gagné 0,68% à 11.187,8 points. Les valeurs bancaires notamment ont gagné du terrain, Santander progressant de 1,59% à 7,858 euros. BBVA a pris 1,41% à 9,71 euros, tandis que CaixaBank a reculé de 0,34% à 4,652 euros.

La Bourse de Lisbonne a gagné 0,46% à 7.196,42 points, sous l'effet de la bonne tenue du secteur de l'énergie. Le groupe d'électricité et de gaz Energias de Portugal (EDP) s'est adjugé 1,09% à 3,70 euros, et sa filiale spécialisée dans les énergies renouvelables, EDP Renovaveis, s'est envolée de 3,24% à 5,34 euros. Poids lourd du PSI 20, le groupe pétrolier et gazier Galp Energia a progressé de 1,29% à 13,70 euros.

La Bourse de Milan a clôturé en hausse de 0,85% à 22.217 points. Finmeccanica a grimpé de 3,91% à 6,51 euros suite à des spéculations sur une réorganisation interne, alors que le groupe lui-même a démenti avoir l'intention d'absorber sa filiale AnsaldoBreda. Eni a pris pour sa part 2,56% à 20,04 euros après l'annonce d'un nouveau seuil de production dans un gisement en Alaska. Prysmian a gagné 2,04% à 16,98 euros. Parmi les titres sous pression, Fiat a reculé de 0,39% à 7,575 euros au lendemain de l'ouverture d'enquêtes aux Etats-Unis sur certains de ses véhicules.

L'indice AEX des principales valeurs de la Bourse d'Amsterdam a clôturé en hausse de 0,60% à 417,98 points. La hausse la plus importante a été enregistrée par le groupe de courrier express TNT Express, qui a gagné 2,80% à 6,71 euros. A la baisse, le fabricant d'engrais OCI a cédé 1,89% à 27,49 euros.

La Bourse suisse a également rebondi, l'indice SMI clôturant en hausse de 0,20% à 8.674,37 points. Le laboratoire Actelion est reparti de l'avant, grimpant de 2,97% à 110,90 francs suisses aprés des prises de bénéfices qui ont suivi deux séances de fortes hausses liées aux résultats positif d'une étude sur le médicament selexipag. Geberit, le fabricant d'équipements sanitaires s'est également apprécié de 1,47% à 311,30 francs suisses, tandis qu'Adecco, le spécialiste du travail temporaire, a progressé de 1,35% à 74,85 francs suisses. Les valeurs bancaires ont en revanche été sous pression, UBS cédant 1,61% à 17,12 francs suisses tandis que Credit Suisse a perdu 1,36% à 26,89 francs suisses.

Agenda vendredi 20 juin

économie/finance

France

Activité et conditions d’emploi de la main-d’œuvre/T1 (08h45)

Allemagne

Prix à la production/mai (08h00)

Royaume-Uni

Chiffres des finances publiques/mai

Espagne

Revue de Moody’s sur l’Espagne

Ecofin

Réunion de l’Ecofin à Bruxelles

BCE

Publication de la balance de paiements de la zone euro/avril (10h00)

Entreprises

Belgique

Ontex: souscription à l’introduction en Bourse (pour 16,5 à 20,5 euros par action), jusqu’au 24 juin inclus, sauf clôture anticipée

EVS: Assemblée Générale Extraordinaire (11h30)

U & I Learning: Assemblée Générale (14h00)

France

Euronext: première cotation

Italie

Mediobanca: investor Day

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés