Wall Street met fin à quatre jours de dérapage

Les principaux indices européens ont clôturé en petite hausse vendredi, à l’exception de la Bourse de Londres. Les tensions au Moyen-Orient et le dossier grec ont incité les investisseurs à marquer une pause.

Le CAC 40 a rebondi de 0,55% et le Dax de 0,21%, tandis que le Footsie britannique reculait de 0,58%.

Les valeurs liées à l’énergie (-0,42%) figurent parmi les rares baisses sectorielles sur les marchés européens, avec les télécoms (-0,28%) et les ressources de base (-1,76%). Selon des sources industrielles, les trois quarts des capacités de production de fer tournent à perte en Chine, la chute des cours du minerai de fer affectant les producteurs peu rentables. À Paris, ArcelorMittal a dégringolé de 4,29%, plus forte baisse du CAC 40.

À Londres, Anglo American a perdu 3,02%, Glencore 3,05%, BHP Billiton 2,27% et Rio Tinto 2,35%. Ce qui a poussé l’indice britannique dans le rouge.

A Bruxelles, l’indice Bel 20 a progressé de 0,26% à 3.712,80 points, soutenu par le rebond de GDF Suez (+ 0,67% à 18,77 euros) et d’UCB (+ 1,29% à 68,49 euros). La société pharmaceutique a finalisé une offre de 350 millions d’euros d’obligations de premier rang non garanties venant à échéance en avril 2022.

Sur le marché élargi, Nyrstar s’est envolé de 5,52% à 3,63 euros, Petercam étant passé à l’achat sur la valeur et un nouveau CEO étant annoncé avant l’assemblée générale.

Wall Street

Wall Street a fini en hausse vendredi, après une semaine déprimée, sans effacer les reculs des séances précédentes. Le Dow Jones a pris 0,19%, clôturant à 17.712,66 points, tandis que le Nasdaq, à dominante technologique, gagnait 0,57%, à 4.891,22 points. L'indice élargi S&P 500 a quant à lui avancé de 0,24% à 2.061,02 points.

Depuis le début de la semaine, Wall Street n'avait enregistré que des séances en recul, en particulier mercredi, après l'annonce d'une chute inattendue des commandes de biens durables aux Etats-Unis. Après ces séances de baisse, le marché a fait une pause, même s’il n’y a pas eu de nouvelles vraiment encourageante pour relancer les cours.

Les investisseurs, qui attendaient l’intervention de Janet Yellen, la présidente de la Réserve fédérale, pour tenter de deviner quand la Fed relèvera des taux d’intérêt presque nuls actuellement, sont restés sur leur faim: Janet Yellen s'est contentée de dire que la banque centrale pensait "sérieusement" à relever ses taux directeurs cette année, comme s'y attendent déjà beaucoup d'observateurs.

En fin de séance, le titre Altera s'est envolé, terminant sur un bond de 28,39% à 44,39 dollars après un article du "Wall Street Journal" disant que le géant des semi-conducteurs Intel était intéressé par le rachat de son concurrent. L'action Intel a pour sa part gagné 6,83% à 32,00 dollars.

 

Agenda

Economie / finance

Samedi 28 mars :

- Election présidentielle au Nigeria

Dimanche 29 mars

- Passage à l'heure d'été en Europe

- Deuxième tour des élections départementales en France

Lundi 30 mars

Japon

- production industrielle / février

Allemagne

- inflation (1ère estimation) / mars (14h)

Zone euro

- indices du climat des affaires et du sentiment économique zone euro / mars (11 h)

- taux de chômage zone euro / février (11 h)

Etats-Unis

- revenus et dépenses des ménages / février (14h30)

- promesses de vente immobilières / février (16h)

 

Valeurs à suivre lundi

France

- Pharmagest: résultats annuels 2014 (avant Bourse) + conférence de presse (11H30)

- CMA-CGM: résultats financiers 2014 (10h30)

- Vranken Pommery: résultats annuels 2014 (après Bourse)

Allemagne

- Air Berlin: résultats annuels 2014

Italie

- Prada: résultats 2014/2015 + journée investisseurs

Belgique

- Co.Br.Ha: résultats annuels

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés