Wall Street n'a pas écouté Bernanke

Wall Street a clôturé nettement en baisse mercredi malgré les nouvelles mesures annoncées par la banque centrale américaine (Fed).

  • Elle compte vendre d’ici à la fin juin 2012 pour 400 milliards de dollars de bons du Trésor pour en racheter un montant équivalent avec une maturité plus longue afin de tenter de faire baisser les taux d’intérêts à long terme
  • Elle va racheter des titres immobiliers sans augmenter la taille de son portefeuille afin de soutenir le marché des prêts immobiliers.
  • Sans surprise, elle a maintenu son taux directeur proche de zéro. Elle a prévenu qu’elle pourrait le laisser à ce niveau jusqu’à la mi-2013 si nécessaire.

Finalement toutes ces annonces n’auront pas fait mouche. Les indices américains ont clôturés dans le rouge. Le Dow Jones a perdu 2,49 % à 11.124,84 points, le Nasdaq 2,01 % à 2.538,19 points et le S&P 500 2,94 % à 1.166,75 points.

Côté valeurs, le titre de HP a pris 6,72 % sur la journée après que des sources de l’agence Bloomberg ont indiqué que le patron de HP était sur le départ. Une information peu flatteuse pour celui qui a vu la valeur de la société chuter de 47 % durant ses 11 mois à la tête de l’entreprise.

Oracle a progressé de 4,2 %. Le groupe informatique américain a publié mardi un bénéfice net trimestriel en hausse de 36 % à 1,84 milliard de dollars, dépassant tout juste les attentes pour le premier trimestre de son exercice décalé, mais bien suffisant pour satisfaire le marché.

Moody’s a fait reculer la note de Bank of America (-7,54 %) de deux crans, de "A2" à "Baa



Plus tôt dans la journée les Bourses européennes ont clôturé en baisse dans l'attente de connaître les décisions prises par la Réserve fédérale.

La crise de la dette souveraine a par contre continué de chahuter les valeurs bancaires, en particulier les françaises. Les banques françaises sont les plus exposées à l'Italie et à la Grèce.

L'indice CAC 40 a perdu 1,62% à 2.935 points, après un gain de 1,5% mardi en clôture. L’indice Footsie 100 de Londres a cédé 1,4% à 5.288 points et l’indice Dax 30 de la Bourse de Francfort 2,47% à 5.433 points.

A la Bourse de Bruxelles, l'indice Bel 20 s'est replié de 0,79% à 2.115 points. Il faut pointer le recul de 3,45% de KBC (à 14,71 euros). L'action a été affectée par l'abaissement de rating de Moody's. Egalement en recul, Mobistar a à peine réduit ses pertes, à 3,30% contre plus de 3,65% en matinée. Citigroup a réduit sa recommandation sur la valeur à "vendre".

Du côté des hausses, l'action Ageas a tenu la tête du peloton (+2,84% à 1,30 euro). Suivie de Cofinimmo (+0,72% à 90,46 euros). Serge Fautré, le CEO du groupe, a indiqué dans une interview qu'il n'excluait pas de céder son portefeuille de bureaux si une occasion alléchante se présentait.



Statistiques et événements à l’agenda jeudi

Etats-Unis

- Inscriptions hebdo au chômage à 14h30

- Indicateurs avancés août, à 16h00

- Indice FHFA des prix immobiliers juillet, à 16h00

Chine

- Indice PMI industrie de septembre, 4h30

Zone Euro

- Commandes à l’industrie zone euro, juillet, Francfort, 11h

- indice PMI industrie et services, septembre, 10h

- Conseil des gouverneurs de la BCE, pas de décision attendue sur les taux

- Confiance des consommateurs, septembre, 16h.

Belgique

- Confiance des consommateurs en septembre, à 16h.



Valeur à suivre jeudi

Colruyt
Lors de l’assemblée générale des actionnaires mercredi, le CEO Jef Colruyt a livré des prévisions encore plus prudentes que d’habitude. "Nous espérons nous rapprocher du bénéfice net enregistré lors du dernier exercice ", soit au mieux 338 millions d’euros." Ces prévisions sont sensiblement inférieures aux attentes du consensus des analystes qui misaient sur 356,5 millions d’euros. Colruyt compte investir lors de l’exercice en cours quelque 330 millions d’euros, contre 302 prévus un an plus tôt.



Valeurs en vue mercredi

KBC
Moody's a dégradé la note du groupe de bancassurance de A1 à A2.

MOBISTAR
Citigroup a réduit sa recommandation à " vendre " contre " conserver " avant. La maison de Bourse londonienne estime que la prime dont bénéficie Mobistar par rapport à ses concurrents est injustifiée. Elle estime en effet peu vraisemblable que France Telecom rachète ses minoritaires.

Tessenderlo
Tokyo Gas acquiert une participation de 26,66 % dans T-Power, dont la centrale électrique est située à Tessenderlo. La société japonaise a acquis des actions lâchées par Tessenderlo et Siemens Project Venture.

Bois Sauvage/Recticel
Luc Vansteenkiste, ex-CEO de Recticel, a exercé, via sa société VEAN, l’option de vente dont celle-ci dispose à l’égard de la Compagnie du Bois Sauvage depuis novembre 2007 sur 200.000 actions Recticel. Le prix — 11 euros par action — est pour le moins élevé au regard du cours de l’action Recticel, qui a clôturé la journée d’hier à 4,85 euros (+2,11 %). Sur le plan strictement comptable, l’ardoise, pour le holding bruellois, dépasse donc les 1,2 million d’euros.

Barco
La société tient son assemblée générale extraordinaire, 15h.

Picanol
L'entreprise yproise Picanol, spécialisée dans la fabrication de métiers à tisser, a annoncé la cession d'activités de production aux Etats-Unis -sous la marque Steel Heddle- à la société allemande Groz-Beckert. Picanol conservera aux Etats-Unis un bureau de vente et de services pour les machines Picanol. Les 130 travailleurs de Green Heddle seront repris par Groz-Beckert. Les activités reprises par l'entreprise allemande représentent moins de 3,5% du chiffre d'affaires consolidé de Picanol Group en 2010.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés