Wall Street pas vraiment emballée par Standard & Poor's

Le relèvement de la perspective de la notation des Etats-Unis par Standard & Poor’s de " négative " à " stable " a favorisé une ouverture positive sur les marchés américains ce lundi. Wall Street a ouvert en hausse sur ce coup de pouce et soutenue également par les bons chiffres de la croissance japonaise. Avant que le soufflé ne retombe quelque peu…

À la clôture des marchés, le Nasdaq affichait lundi une très faible hausse de 0,13%. L’indice Dow Jones reculait, lui, d’un rien: — 0,07% à 15.237,21 points.

Lundi, l’effet S&P s’est fait ressentir sur le cours du dollar, en progression lundi face à l’euro et au yen avant de clôturer sur un léger +0,42%  en soirée face à la devise européenne.  

Les Etats-Unis peuvent compter sur " une économie résistante, leur crédibilité monétaire et le statut du dollar en tant que monnaie de réserve internationale ", explique l’agence de notation, ajoutant que la probabilité d'un abaissement de la note " à moyen terme " a diminué. Elle précise que le déficit budgétaire américain devrait être ramené à environ 6% du produit intérieur brut (PIB) sur l’exercice budgétaire en cours contre 7% l’an dernier et que le rapport dette/PIB devrait se stabiliser autour de 84% au cours des années à venir.

Selon les investisseurs, si cette annonce n'est pas en mesure de provoquer une forte hausse des marchés actions, elle confirme le sentiment général d'une amélioration de l'économie américaine.

Le président de la Fed de St. Louis, James Bullard, a déclaré que malgré l'amélioration de l'emploi aux Etats-Unis, le faible niveau d'inflation pourrait permettre à la Réserve fédérale (Fed) "de continuer son programme agressif sur une plus longue période".

Sur le front des valeurs, Apple a perdu 0,75%. Le géant technologique a dévoilé, hier, les nouvelles lignes de sa gamme Mac et confirmé l’arrivée d’un service de streaming musical, sans convaincre. Google s’appréciait de son côté 1,11% à 889,46 dollars. Selon des médias israéliens, l’entreprise est en discussions pour l’achat pour au moins 1 milliard de dollars de l’application mobile de navigation GPS Waze.

L’Europe sans envie

L’indice paneuropéen DJ Stoxx 600  a fini quasi à l’équilibre. La progression a été freinée par les producteurs de ressources de base, pénalisés par les statistiques économiques chinoises du week-end.

A Paris, le CAC 40 a terminé en baisse de 0,21% à 3.864,36 points. Le Footsie britannique a reculé de 0,18% alors que le Dax allemand a pu conserver ses gains et finir en hausse de 0,64%. Avec une chute de 4,69%, la Bourse d’Athènes a fortement sous-performé après l'échec d'une privatisation importante pour le redressement des comptes publics du pays. Le groupe gazier Depa, placé en vente, n’est pas parvenu à trouver preneur.

Bruxelles a évolué, à l’image des bourses européennes, dans des marges très étroites pour sa première séance de la semaine. L’indice Bel 20, qui a fluctué entre 2.608,9 et 2.628 points, a clôturé sur un bilan négatif de 0,43% à 2.611,8 points. A contre-courant, dix actions liées à l’indice ont réussi à engranger quelques points.

Avec une hausse de 0,90%, c’est Elia qui a réalisé la meilleure performance, suivi de Delhaize Group (+ 0,32% à 48,93 euros). "La reprise aux Etats-Unis, et l’arrivée d’un nouveau CEO devraient permettre à cette valeur de conserver un trend haussier", soulignent les analystes d’Exane à propos de la valeur.

Parmi les actions en baisse, KBC a reculé de 2,22% à 30,86 euros et D’Ieteren de 1,90% à 33,06 euros. AB InBev a cédé 0,73% à 71,07 euros. Credit Suisse "surpondère" le titre du brasseur, en particulier pour son exposition aux Etats-Unis.

 

Valeurs à suivre

RTL Group : L’action du groupe audiovisuel a gagné lundi 2,89% à 61,88 euros.  Depuis son introduction à la cote de Francfort, le 2 mai dernier, les volumes de transactions ont augmenté sur son titre à la Bourse de Bruxelles. RTL Group pourrait intégrer à terme la composition du Bel 20, à la condition qu’il réponde aussi au critère qui exige un minimum d’échanges sur son titre.

Proximedia : L’offre de Cyber Media Group à 16 euros/action s’ouvre ce mardi et jusqu’au 21 juin.

I.R.I.S : offre de reprise de Canon Europa contre 44,5 euros par action. Jusqu'au 25 juin

Bpost : offre d'un montant total de 47 millions d'actions, fourchette de prix entre 12,5 et 15 euros, dans le cadre de l'introduction en Bourse. Jusqu'au 19 juin

 

Agenda

Japon : Réunion de politique monétaire de la banque centrale (fin)

Allemagne : La Cour constitutionnelle allemande examine un recours contre le mécanisme OMT de la Banque centrale européenne (1ère journée)

Royaume-Uni : Production industrielle en avril, 10h30

Opep : Publication du rapport mensuel de l’organisation des pays exportateurs de pétrole

Etats-Unis : Stocks et ventes des grossistes en avril, 16h

 

Deficom: assemblée générale

Leasinvest Real Estate: souscription à l’augmentation de capital. Treize actions existantes donnent droit à trois nouvelles. 65,5 euros par action. Valable jusqu’au 19 juin.

 

 

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés