Wall Street plombée par la banque de Chine

Bruxelles (L'Echo) - A l'exception du Bel 20, les indices européens ont terminé en baisse ce vendredi, incapables de résister face à une série de nouvelles préoccupantes tombées au cours de la journée, et toujours inquiets par la situation de la Grèce. Ce matin, tant la croissance trimestrielle de l'Allemagne que celle de la zone euro sont ressorties quasi proche de zéro, un niveau bien inférieur aux attentes.