Wall Street résiste au mauvais PIB

A Wall Street, la Bourse de New York a clôturé en hausse, mercredi, malgré l’annonce d’une contraction plus marquée que prévu du produit intérieur brut (PIB) des Etats-Unis au premier trimestre. En clôture, le Dow Jones a pris 0,29% et le Nasdaq a grimpé de 0,68%.

Durant les trois premiers mois de l’année, la première économie mondiale a enregistré une contraction de 2,9% en rythme annuel, selon une actualisation des chiffres publiés par l’administration américaine qui avait auparavant estimé le recul du PIB à 1%.

Cette baisse trimestrielle, la plus forte depuis la grande récession en 2009, est plus prononcée qu’attendu. Mais les investisseurs y voient la confirmation du "coup de froid" subi par l’économie des Etats-Unis à cause de l’hiver historiquement rude qui a touché le pays. L’optimisme a donc fini par l’emporter, d’autant que les commandes de biens durables, hors transport et défense, ont augmenté en mai.

Monsanto a bondi de 5,06% à 126,73 dollars. Le spécialiste des semences a relevé ses prévisions et annoncé un plan d’achat d’actions propres de 10 milliards de dollars.


Plus tôt dans la journée, les Bourses européennes ont terminé la séance de mercredi dans le rouge, réagissant plus fortement à l’annonce de la contraction de l’économie américaine.

Les inquiétudes croissantes des marchés face à la progression des rebelles sunnites en Irak ont également encouragé des prises de bénéfices après un mouvement haussier étalé sur plusieurs séances.

À Paris, le CAC 40 a reculé de 1,28% pour clôturer à 4.460,60 points. Le Footsie britannique et le Dax allemand ont cédé respectivement 0,79% à 6.733,62 points et 0,71% à 9.867,75 points. L’indice paneuropéen DJ Stoxx 600 a reculé de 1,05% à 341,94 points.


À l’instar des autres indices boursiers européens, le Bel 20 a enregistré une baisse sensible mercredi. L’indice vedette de la Bourse de Bruxelles a perdu 0,95% à 3.115,43 points, ce qui ramène sa progression en 2014 à 7,58%.

L’indice belge a particulièrement souffert de la déprime de l’action GDF Suez, qui a reculé de 2,31% à 20,32 euros. Le titre du groupe énergétique a trébuché après l’annonce de la vente de 3,1% de son capital par l’État français pour un montant de 1,5 milliard d’euros. Le Trésor français est à la recherche de moyens pour entrer dans le capital d’Alstom, opération qui conditionne la reprise des activités énergétiques du groupe par General Electric.

Parmi les autres actions qui ont pesé sur le Bel 20 figurent notamment Belgacom (-2,10% à 24,26 euros), Ageas (-2,68% à 28,71 euros), qui touche ainsi son plus bas niveau de l’année, et Colruyt, qui a abandonné 2,47% à 37,97 euros, après avoir déjà cédé plus de 3% mardi à cause de la publication de résultats annuels inférieurs aux attentes et de l’absence de dividende.

KBC a permis au Bel 20 de limiter les dégâts. Le titre du bancassureur a rebondi de 2,53% à 39,68 euros, après trois séances négatives qui l’avaient vu se tasser de près de 7%. Il s’agit d’un rebond technique car les nouvelles en provenance de Hongrie, où KBC est active, restent inquiétantes.

Hors Bel 20, Ontex affiche la plus nette hausse pour son introduction en Bourse. Deceuninck s’offre une remontée de 2,62% à 1,96 euro, après une longue glissade qui a fait perdre plus de 13% à l’action en quinze jours, dans la foulée de ses résultats publiés à la mi-mai. Enfin, ThromboGenics, qui avait plongé de 32% mardi, a encore abandonné 3,57% mercredi, à 9,45 euros.

 

Agenda de ce jeudi 26 juin

Économie/finance

France

- Enquêtes de conjoncture auprès des ménages/juin (08h45)

- Demandeurs d’emploi/mai (18h00)

Etats-Unis

- Inscriptions au chômage/semaine au 21 juin (14h30)

- Revenus et dépenses des ménages/mai (14h30)

- Discours à Lynchburg (Virginie) du président de la Fed de Richmond, Jeffrey Lacker, sur la politique monétaire (14h30)

 

Entreprises

Belgique

- ArGEN-X: souscription à l’introduction en Bourse (entre 8,50 et 10,25 euros). Jusqu’au 8 juillet

France

- EuropaCorp: résultats annuels

Etats-Unis

- Accenture: résultats pour le troisième trimestre (après-Bourse)

- Nike: résultats pour le quatrième trimestre 2013/2014

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés