Wall Street s'habitue aux records, l'Europe avance encore

La Bourse de New York a fini lundi dans le vert, ses trois principaux indices, soutenus par les financières et les valeurs de santé, enregistrant des records sur fond d'indicateurs économiques meilleurs que prévus. En Europe, hormis les marchés espagnols affectés par le vote catalan, toutes les places ont terminé dans le vert.

Wall Street

Wall Street a ouvert son 4e trimestre sur des records. L'indice Dow Jones a gagné 0,68% à 22.557,60 points. Le Standard & Poor's 500, plus large, a progressé de 0,39% à 2.529,12 points et le Nasdaq Composite a pris 0,32% à 6.516,72 points. L'activité du secteur manufacturier américain a enregistré une croissance plus forte que prévu au mois de septembre, à 60,8, au plus haut depuis mai 2004. Les dépenses de construction ont, elles, rebondi de 0,5% en août après deux mois de baisse, avec des hausses dans le parc privé comme dans le public.

En Europe

Les Bourses européennes, sauf celle de Madrid, ont fini en hausse lundi, peu affectées par la tenue du référendum en Catalogne, alors que plusieurs indicateurs américains ont été meilleurs que prévu. L'Eurostoxx 50 a progressé de 0,22%.

A Paris, le CAC 40 a fini en hausse de 0,39% à 5.350,44 points. les titres du secteur de l'énergie ont souffert dans le sillage d'une nette baisse des cours du brut lundi. Vallourec a perdu 3,58% à 4,85 euros tandis que Total a reculé de 0,46% à 45,24 euros, Rubis ayant lâché pour sa part 0,41% à 53,71 euros et GTT ayant fini stable (-0,01% à 46,00 euros).

L'indice FTSE-100 de Londres a gagné 66,08 points (0,90%) pour terminer à 7.438,84 points, soutenu par une progression des secteurs du BTP et du transport aérien, ainsi que par la faiblesse de la livre sterling. Les groupes du secteur de la construction ont été à la fête, après l'annonce pendant le week-end d'une rallonge au programme public d'aide à l'achat immobilier pour les jeunes au Royaume-Uni. En conséquence, Barratt Developments a avancé de 4,23% à 640,50 pence, Persimmon de 4,18% à 2.690 pence, Taylor Wimpey de 2,05% à 199,50 pence et Berkeley Group de 1,21% à 3.762 pence.

Francfort a enregistré un nouveau record de clôture, le Dax progressant de 0,58% à 12.902,65 points et le MDax des valeurs moyennes gagnant 0,35% à 26.084,79 points. Lufthansa a pris 3,45% à 24,32 euros, profitant comme ses concurrentes de la défaillance de Monarch airlines, la 5ème compagnie britannique.
Infineon Technologies a fini en nette hausse de 2,94%, à 21,90 euros, dans le sillage des valeurs technologiques à la Bourse de New York.

La Bourse de Bruxelles a terminé en hausse (+0,35%), l'indice Bel-20 atteignant 4.031,64 points. La plus forte hausse (+1,57%) a été celle de Telenet Group Holding, dont le titre a terminé à 56,86 euros. Parmi les six valeurs en baisse, la chute la plus forte a été celle de Bekaert (-1,20%), à 40,10 euros.

Les valeurs à suivre  

> L'agenda du mardi 3 octobre

Economie/finance

Allemagne

  • Marchés fermés

Chine continentale

  • Marchés fermés

Etats-Unis

  • Ventes automobiles/septembre

Entreprises

Belgique

  • Econocom: investor day, présentation du nouveau plan stratégique du groupe

France

  • Coil: résultats semestriels

Etats-Unis

  • Yum Brands/résultats du T3

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés