Wall Street se dissipe et l'Europe garde le cap

Wall Street a terminé en ordre dispersé lundi, reprenant son souffle après un début d'année animé et en attendant la saison des résultats d'entreprises: le Dow Jones a cédé 0,05% tandis que le Nasdaq a pris 0,29% et terminé à un nouveau sommet. En Europe, l'optimisme est resté de mise et la plupart des places européennes ont terminé en petite hausse.

Wall Street

Après un début d'année sur les chapeaux de roue, les marchés américains ont ralenti la cadence ce lundi, évoluant une bonne partie de la séance sans direction.

> Le Dow Jones (-0,05%) a fait un saut de puce dans le rouge s’éloignant de 14 unités de sa meilleure marque. A l’inverse, la course aux records continue pour le S&P500 (+0,17% à 2.747,89 points) et le Nasdaq (+0,29% à 7.157,39 points), malgré le net recul des biotechs.

Les investisseurs attendent de pied ferme la saison de résultats d'entreprises pour le dernier trimestre de 2017. Ce vendredi, les banques US lanceront les hostilités. Les analystes veilleront à juger l'adaptation de leurs prévisions à la réforme fiscale adoptée fin 2017.

Le fabricant de mini-caméras GoPro a chuté de 12,77% à 6,56 dollars. Le groupe a fait part de nouvelles mesures d'économies dont la suppression d’un peu plus de 20% de ses effectifs ou le retrait des marchés européen et américain de son drone vedette, Karma. GoPro chercherait aussi à se vendre et a engagé la banque JPMorgan Chase pour l'aider à explorer différentes options stratégiques en ce sens.

Les Bourses européennes

Les principaux indices ont clôturé en petite hausse ce lundi, à l’exception de celui de la Bourse de Londres. "Les indices sont encore soutenus par de bons indicateurs", a souligné Alexandre Baradez, analyste chez IG France. Les ventes au détail dans la zone euro, baromètre de la consommation des ménages, ont ainsi progressé de 1,5% en novembre par rapport à octobre.

Le Dax allemand a progressé de 0,36% et le Cac 40 de 0,30%. Le Footsie britannique a par contre reculé de 0,36%, reprenant son souffle après avoir atteint des sommets ces derniers jours.

Les valeurs automobiles ont une nouvelles fois été plébiscitées par les investisseurs. Fiat Chrysler Automobiles (+1,06%) a inscrit un record, porté parune étude de Morgan Stanley évoquant une possible scission de la marque Jeep. À Paris, Renault a grimpé de 1,46% et Peugeot (PSA) de 0,39%. Le secteur de la distribution a terminé sur une note stable (-0,05%), plombé par la chute de Carrefour (-3,11%).

Umicore au firmament

Démarrant la séance avec un gain de 0,42%, le Bel 20 s’est confortablement installé au-dessus de la barre de 4.100 points. L’indice phare de la Bourse de Bruxelles a ainsi clôturé sur une hausse de 0,43% à 4.114,53 points. Et ce, malgré le repli de plusieurs poids lourds de la cote: Solvay a reculé de 0,88% à 118,85 euros, KBC de 0,63% à 72,94 euros, Aperam de 0,57% à 45,34 euros et AB InBev de 0,34% à 94,91 euros.

L’action du brasseur belgo-brésilien a terminé dans le rouge, après avoir pris 0,66% en matinée. Le broker Investec est passé à l’achat sur la valeur. L’objectif de cours reste inchangé à 105 euros. La banque américaine Morgan Stanley a par contre réduit son objectif de cours à 115 euros contre 125 euros auparavant. Mais son conseil est maintenu à "surperformer". Notez que plus de la moitié des analystes qui suivent la valeur recommandent de l’acheter. L’objectif de cours moyen est fixé à 112,49 euros.

De son côté, Umicore (+2,11% à 43,51 euros) continue de voler de record en record. JP Morgan a relevé sa recommandation à "surpondérer" contre "neutre" précédemment. L’objectif de cours passe de 21,5 euros à 48 euros. À l’inverse, Bernstein a abaissé sa note à "neutre".

Le groupe biopharmaceutique UCB (+1,97% à 43,51 euros) et le laboratoire américain Amgen ont signalé que l’Agence européenne du médicament a accepté la demande d’autorisation de mise sur le marché pour l’Evenity dans le traitement de certains cas d’ostéoporose. "Nous voyons cela comme un pas en avant positif pour UCB et cela confirme une nouvelle fois son engagement à faire avancer ce produit et à le rendre disponible aux patients atteints d'ostéoporose dans le monde entier", ont réagi les analystes de KBC Securities.

Galapagos a terminé en tête du Bel 20 avec un bond de 4,53% à 84,88 euros. Outre les spéculations sur un possible rachat par le géant Gilead, la biotech malinoise a publié des premiers résultats positifs pour la phase Ib d’une étude sur l’arthrose aux Etats-Unis.

Sur le marché élargi, IBA a encore perdu 12,42% à 16,99 euros. L’action avait dégringolé de 18,96% vendredi en raison d’un nouvel avertissement sur résultats.

Les valeurs à suivre

> L'agenda du mardi 9 janvier

Economie/Finance

Allemagne

  • 8h Balance commerciale / novembre
  • 8h Production industrielle / novembre

Chine

  • Visite officielle d'Emmanuel Macron (jusqu'au 10 janvier)

France

  • Balance des paiements de novembre

Italie

  • Chômage en novembre

Zone euro

  • 11h Taux de chômage / nov.

Entreprises

Allemagne

  • Continental / résultats 2017

Belgique

  • Dalenys: offre de rachat par Natixis contre 9 euros par action. Jusqu’au 22 janvier
  • Sapec: réouverture de l'offre de reprise par Soclinpar à 60 euros par action. Jusqu'au 23 janvier.
  • Warehouses Estates Belgium: assemblée générale

Corée du Sud

  • Samsung: résultats annuels

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect