Wall Street sur la défensive avant l'arrivée de Donald Trump

La Bourse de New York a fini en recul ce jeudi malgré une série d'indicateurs favorables. Les incertitudes politiques ont pris le dessus à la veille de l'investiture de Donald Trump. En Europe, les marchés ont légèrement reculé après le statu quo attendu de la BCE. Bruxelles a toutefois terminé dans le vert.

Wall Street

Malgré une série d'indicateurs favorables, les marchés US ont gardé le ton prudent des derniers jours. Ce jeudi, veille de l'investiture de Donald Trump, les investisseurs ont préféré récupérer un peu de liquidités vu le bond réalisé par Wall Street depuis l'élection début novembre du républicain. Les principaux indices de la place new-yorkaise ont terminé dans le rouge, ce qui n'a pas empêché Netflix de s'envoler.

En Europe

Les Bourses européennes ont perdu un tout petit peu de terrain jeudi, à l'exception de Milan et Bruxelles, lors d'une séance marquée par une conférence de presse de la Banque centrale européenne (BCE) sans annonce majeure. L'Eurostoxx 50 a cédé 0,11%.

A Paris, l'indice CAC 40 a fini en repli de 0,25% à 4.841,14 points, dans un volume d'échanges modéré de 3,6 milliards d'euros. Carrefour a terminé en hausse de 0,76% à 23,12 euros, après des ventes 2016 en baisse de 0,7% à 85,7 milliards d'euros. L'équipementier Zodiac Aerospace a bondi (+22,91% à 28,65 euros), dopé par une OPA amicale de Safran (-5,43% à 63,62 euros), pour créer le numéro trois mondial dans l'industrie aéronautique hors avionneurs.

La Bourse de Londres a baissé de 0,54%, pénalisée par une nouvelle appréciation de la livre. L'indice FTSE-100 a fini à 7.208,44 points. La progression de la devise britannique a pesé sur les multinationales dont les bénéfices réalisés à l'étranger se trouvent mécaniquement amoindris. C'est le cas des valeurs minières comme Anglo American (-3,05% à 1.302,00 pence) et Rio Tinto (-1,16% à 3.458,50 pence).

A Francfort, le Dax a cédé 0,02% à 11.596,89 points, tandis que le MDax des valeurs moyennes a grignoté 0,02% à 22.634,84 points. Les valeurs bancaires ont connu une bonne séance, en particulier Commerzbank en tête de l'indice (+4,29% à 7,84 euros). Deutsche Bank a progressé de 0,83% à 17,70 euros, aidée par les bons résultats de leurs concurrentes américaines Goldman Sachs et Citigroup. Volkswagen a pris 0,96% à 147,80 euros. Son ancien patron Martin Winterkorn a affirmé ne pas avoir été au courant de l'installation de logiciels truqués, lors d'une audition devant une commission parlementaire.

A Bruxelles, l'indice Bel-20 a gagné 0,27%, à 3.593,97 points. Le marché a été tiré vers le haut par le géant néerlando-belge de la distribution Ahold Delhaize, qui a gagné 5,92%, à 20,68 euros, après l'annonce de bons résultats. Parmi les treize valeurs dans le rouge, le groupe de technologies Galapagos a perdu 2,28% à 62,50 euros.

Les valeurs à suivre

→ L'agenda du vendredi 20 janvier

Economie/Finance

Chine

  • PIB / T4
  • Production industrielle, ventes au détail et investissement en zones urbaines / décembre

Allemagne

  • 8h Prix à la production / décembre

Belgique

  • 15h Confiance du consommateur / janvier

Grèce

  • Revue de la note souveraine par S&P

Irlande

  • Revue de la note souveraine par Moody's

États-Unis

  • 2h Intervention publique de Janet Yellen sur "les perspectives économiques et la conduite de la politique monétaire"

Entreprises

Belgique

États-Unis

  • General Electric / résultats du T4 (avant Bourse)
  • Schlumberger / résultats du T4 (avant Bourse)
  • 16h Reventes de logements / décembre

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés