Wall Street termine sans direction malgré le discours de Bernanke

La Bourse de New York a terminé la séance sur une note contrastée vendredi, manquant de conviction dans un marché sans indicateur majeur et encore peu animé.

Après une ouverture prudente, les marchés européens sont repartis à la hausse, grâce à la croissance de la masse monétaire M3. Les volumes d'échange sont toutefois faibles en l'absence d'une partie des investisseurs pendant cette période du Nouvel An. A Paris, Rémy Cointreau a annoncé la démission de son CEO. A Bruxelles, Degroof et KBC ont maintenu leur recommandation sur D'Ieteren. HSBC ne suit plus Nyrstar. Mais l'action prend plus de 5%, soutenue par le rebond du cours du zinc.

Le Bel 20 a clôturé à 2.903,99 points, en hausse de 0,82%. C'est le titre Delhaize qui au sein du Bel 20 a affiché la plus belle progression aujourd'hui (+2,61% à 42,49 euros).

Voici la clôture des autres marchés européens:

- A Paris, l'indice CAC 40 a gagné 20,37 points, à 4.247,65 points (+0,48%)

- La Bourse de Londres termine en hausse de 0,19%, tirée par la bonne performance de la chaîne de vêtements Next.

- A Amsterdam, l'indice AEX a pris0,54%

- A Francfort, le Dax termine en hausse de 0,37% à 9.435,15 points

WALL STREET

La Bourse de New York a fini la séance sur une note contrastée, en l’absence de nombreux opérateurs, en vacances pour les uns, empêchés par la tempête de neige pour les autres.

Le discours de Ben Bernanke, le président de la Fed, n’a pas réussi à ranimer les indices. Selon lui, l’économie évoluera de manière positive dans les prochains mois, même si la reprise globale est encore "incomplète".

Le Dow Jones a pris 0,17% à 16.469,99 points. Le Nasdaq a reculé de 0,27% à 4.131,91 points. L’indice élargi S & P 500 a cédé 0,03% à 1.831,37 points.

Les ventes du premier constructeur automobile américain GM ont reculé de 5,7% en décembre (-3,37% à 39,57 dollars).

La société de sécurité informatique FireEye a bondi de 38,63% à 57,02 dollars, suite à l’acquisition de son homologue non coté Mandiant, pour environ un milliard de dollars.

Le réseau social Facebook a perdu 0,28% à 54,56 dollars. Deux internautes américains ont déposé un recours contre la société qu’ils accusent d’analyser leurs messages privés à leur insu pour transmettre les données à des annonceurs.

AGENDA

Zone euro

Indice PMI Markit services zone euro/décembre (définitif)

Allemagne

Indice PMI Markit services/décembre (définitif)

Inflation/décembre

Etats-Unis

Indice PMI Markit services/décembre (définitif)

Indice ISM services/décembre

Commandes à l’industrie/novembre

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés