Publicité

Wall Street : trois reculs d’affilée du Dow Jones pour la première fois en 2013

Spencer Platt/Getty Images/AFP ©AFP

L'indice vedette de la Bourse de New York n'avait plus subi trois baisses consécutives depuis les jours qui ont suivi la Noël 2012. Les prises de bénéfices continuent.

Dans un marché sans grande actualité, les actions européennes ont terminé en territoire négatif mercredi. Les frictions entre politiciens grecs, après l’annonce de la fermeture de la télévision publique, ont ravivé les craintes sur la stabilité politique du pays. L’indice générique Stoxx 600 a cédé 0,36% à 290,68 points, réduisant les pertes préalables de 0,7%. Le baromètre des valeurs d’Europe accuse une baisse de 6,3% depuis le 22 mai, date depuis laquelle les spéculations sur l’arrêt du programme de rachat d’actifs soufflent le chaud et le froid sur les places financières.

"Les marchés se sentent mal à l’aise face aux récents événements en Grèce. Les investisseurs s’inquiètent de voir le pays manquer ses objectifs annuels engagés auprès des créanciers internationaux", explique Ishaq Siddiqi, stratégiste chez ETX Capital. L’indice vedette de la Bourse d’Athènes a perdu 3,2%, portant sa correction baissière sur les 3 dernières séances à 12%. La Grèce entre dans l’histoire puisqu’elle est devenue le premier pays développé à être relégué au rang de marché émergent par le fournisseur d’indices MSCI. La Bourse hellénique a perdu plus de 83% depuis 2007.

Dans ce contexte, les indices nationaux de 13 des 18 places financières de l’Europe occidentale ont affiché des variations négatives. Le Cac 40 a perdu 0,44%, le Dax francfortois 0,96%, l’AEX néerlandais et le Footsie britannique respectivement 0,75% et 0,64%. Le volume d’actions changeant de main au sein de l’indice Stoxx 600 était inférieur de 5,5% à la moyenne des 30 derniers jours. Une séance sans grand volume et qui "ressemble à une phase de transition", fait-t-on remarquer chez Barclays Bourse.

Cette séance a aussi été marquée par un faible afflux de nouvelles économiques. Les dernières statistiques de l’emploi au Royaume-Uni, où le nombre de personnes à la recherche d’un emploi a légèrement diminué, et la publication de la production industrielle en zone euro, qui a encore augmenté de 0,4% en avril, n’ont pas réussi à donner un élan suffisant aux marchés d’actions, qui ont préféré retomber, comme la veille, dans leurs interrogations.

En Bourse de Bruxelles, mercredi, l’indice Bel 20 a passé une bonne partie de la séance en territoire positif avant de faiblir en milieu d’après-midi, emporté par la tendance européenne. Il a finalement reculé de 0,45% à 2.570 points.

Le titre ThromboGenics a bondi de 4,35% dans des volumes d’échanges 3 fois supérieurs à la moyenne. La biotech a annoncé que les autorités britanniques recommandaient provisoirement le remboursement du Jetrea, le médicament vedette de Thrombo.

Delhaize a souffert. Silchester International Investors est passé sous le seuil symbolique des 10% de participation au capital du groupe de distribution. Le pourcentage s’élève désormais à 9,98%, contre 10,05%. Sept points de base de moins, cela peut paraître minime mais cela représente tout de même 75.338 actions (sur 10 millions de titres, certes). L’action a perdu 0,47% mercredi.

Hors indice, l’action Pinguin a cédé 0,96%. Le groupe spécialisé dans les surgelés lancera une émission obligataire vendredi.

 

Wall Street

Malgré un net rebond en début de séance, la Bourse de New York a de nouveau cédé du terrain mercredi. À la clôture, le Dow Jones a perdu 0,84% à 14.995 points, après les contre-performances déjà enregistrées lundi et mardi.

L’indice vedette de Wall Street affiche ainsi trois corrections consécutives pour la première fois cette année. La précédente triple mauvaise passe du Dow Jones remonte aux trois jours qui ont suivi la Noël 2012.

L’indice élargi S & P 500, qui a cédé 0,84% mercredi, avait quant à lui déjà reculé pendant trois journées consécutives entre le 22 et le 24 mai. En l’absence de signes d’une poursuite de la croissance économique à un rythme soutenu, les investisseurs américains ont tendance à prendre leurs bénéfices, la nervosité augmentant à l’approche d’une importante réunion de la Réserve fédérale la semaine prochaine.

American Express a perdu 2,35% à 74,72 dollars après la révision à "vendre" de la recommandation de Goldman Sachs, contre "neutre" auparavant. First Solar a chuté de 10,77% à 46,66 dollars. Le groupe a annoncé l’émission de 8,5 millions d’actions, soit 10% du capital.

 

Agenda : jeudi 13 juin

Économie/finances

Zone euro

-        Publication du rapport mensuel de la Banque centrale européenne, 10h

France

-        Rapport annuel de l'Autorité des marchés financiers, 11h

-        Prix du pétrole et des matières premières importées en mai, Insee, 12h

-        Indice du coût du travail dans l'industrie, la construction et le tertiaire au 1T, Insee, 12h

Italie

-        Emission obligataire moyen et long terme

Grèce

-        Chômage au 1T

Etats-Unis

-        Inscriptions au chômage la semaine du 8 juin, 14h30

-        Prix import/export en mai, 14h30

-        Ventes au détail en mai, 14h30

-        Stocks des entreprises en avril, 16h

Entreprises

Belgique

-        Eckert & Ziegler: assemblée générale

-         Spadel: assemblée générale

-        Leasinvest Real Estate: souscription à l’augmentation de capital. 13 actions existantes donnent droit à trois nouvelles. 65,5 euros par action. Jusqu’au 19 juin

-        bpost: offre d'un montant total de 47 millions d'actions, fourchette de prix entre 12,5 et 15 euros, dans le cadre de l'introduction en Bourse. Jusqu'au 19 juin

-        Proximedia: ouverture de l'offre de Cyber Media Group à 16 euros par action. Jusqu'au 21 juin

-        Retail Estates: souscription à l'augmentation de capital. 4 actions existantes donnent droit à 1 nouvelle action, à 49,75 euros par titre. Jusqu'au 21 juin

 

Valeurs à suivre jeudi

-        Pinguin : La société de confection de surgelés a annoncé mercredi matin son intention de lever entre 100 et 150 millions d’euros lors d’une émission obligataire dont la période de souscription débutera le 14 juin et se terminera le 28 juin, sauf clôture anticipée. Mercredi, le titre Pinguin a cédé 0,75% à 14,53 euros.

 

-        Thrombogenics : Mercredi, la société biotechnologique a vu son traitement vedette Jetrea bénéficier d’un avis favorable de la part de l’autorité sanitaire britannique. En clôture, mercredi soir, le titre Thrombogenics, qui avait intégré le Bel 20 en mars, a enregistré la plus nette hausse du marché continu de la Bourse de Bruxelles, grimpant de 4,35% à 31,93 euros.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés