Lampiris se lance dans l'entretien de chaudières avec TPF

©Frank Toussaint

Le fournisseur d'énergie verte Lampiris poursuit sa diversification: il se lance dans l'entretien de chaudières, avec comme principal prestataire la société TPF.

Après l'isolation des habitations et la commercialisation de bois ou de pellets, le fournisseur d'électricité verte et de gaz liégeois a lancé Lampiris Warm, un service d'entretien de chaudières. Actif depuis début novembre, il a connu un succès bien supérieur à celui escompté: en quelques semaines, 3.000 à 4.000 clients ont signé.

Ce service figure aussi dans l'offre d'EDF Luminus ou d'Electrabel, mais moyennant le paiement d'un montant mensuel fixe. "Chez nous, il ne s'agit pas d'un contrat, mais bien d'un entretien en en tant que tel, facturé à un prix qui correspond à la moyenne du marché", réagit Nicolas Paris, manager de Lampiris Tech, qui fournit le service Lampiris Warm à 139 euros, TVA de 6% comprise, pour une chaudière au gaz, et 189 euros pour une chaudière au mazout.

Lampiris Tech est la filiale spécifique créée pour loger cette activité ainsi que celle liée au thermostat Nest. "Nous voulons rester dans la philosophie start-up, en filialisant nos diversifications dans des structures séparées, dont le manager détient un certain pourcentage du capital - en l'occurrence, ici, 10%", explique Bruno Venanzi, cofondateur de Lampiris.

Pour le service lui-même, Lampiris a conclu un partenariat structurel avec deux prestataires: la société Energence, installée en Brabant wallon, notamment active dans l'installation de systèmes de chauffage basse énergie, et surtout le groupe TPF créé par Thomas Spitaels, qui assure les trois quarts des entretiens commercialisés par Lampiris, dans tout le pays.

Une activité nouvelle pour TPF, qui opère ici via sa filiale TPF Utilities, qui compte 80 personnes et est déjà active dans la maintenance industrielle ou pour des logements individuels, mais via des contrats avec des sociétés de logement social. "L'avantage, ici, c'est que nous pouvons nous adosser à Lampiris pour contacter les particuliers et récolter l'argent", souligne Christophe Gilain, directeur général de TPF. Le défi? Suivre le rythme, sans savoir quel chiffre d'affaires ce nouveau business générera en période de croisière. TPF Utilities a déjà engagé 7 personnes, et continue à recruter.

Lampiris Tech, en tout cas, ne manque pas d'ambition. Il table sur un break even dès cette année, et vise plusieurs dizaines de milliers de clients en 2015. "L'objectif n'est pas d'avoir un service qui vivote, mais de développer une véritable activité autour du chauffage, avec aussi de la vente et de l'installation ou du leasing", conclut Nicolas Paris.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content