Meusinvest monte à bord de la PME Koalaboox

Le fonds public Meusinvest injecte 250.000 euros dans la PME Koalaboox pour l'aider à capter de nouveaux marchés. Celle-ci permet aux entreprises de mieux gérer leur facturation et à éviter les retards.

Meusinvest vient de donner un sérieux coup de pouce financier à Koalaboox. Selon nos informations, le fonds d'investissement public liégeois a déboursé 250.000 euros pour prendre une participation de 28% dans le capital de la PME pour l'aider dans son développement. Meusinvest a en effet participé récemment seul à une augmentation de capital de Koalaboox pour le porter à 820.000 euros.

L'arrivée de Meusinvest est perçue comme une consécration pour la PME créée en octobre 2012 et lui apporte une certaine crédibilité. "La levée de fonds souscrite par Meusinvest nous permettra de développer de nouvelles fonctionnalités innovantes pour notre logiciel de facturation Koalaboox et de capter de nouveaux marchés notamment à l'étranger", nous a confié Jean-Charles Dwelshauvers, un des dirigeants de la société.

L'apport de Meusinvest lui permettra d'accélérer la mise en place d'une application mobile (kill the bills) dont le but est de dématérialiser les notes de frais.

3 faillites sur 10 dues à des factures en retard

Koalaboox est un logiciel de facturation développé par l'entreprise éponyme, il permet aux PME de mieux gérer leur facturation et de leur garantir de la trésorerie. "Aujourd'hui, près de 80% des entrepreneurs font et gèrent leurs factures avec un fichier word ou excel. Ils doivent chaque fois confier les documents à leur comptable pour encodage. Ce système n'est pas pratique et est source d'erreurs et chronophage. L'idée de Koalaboox est de décharger les entrepreneurs de ces tâches administratives", précise-t-il.

Koalaboox propose des partenariats avec plusieurs banques belges (Belfius, BNP Paribas, Crelan, Delta Lloyd, ING, Van Breda, CBC, Fintro, etc.) et permet de lier le compte bancaire de la PME qui souscrit au logiciel (loyer moyen de 15 euros par mois). "Les données bancaires sont importées quotidiennement sous format numérique et sont traitées afin de réconcilier les factures émises et les paiements effectués. En cas de retard, un rappel est envoyé automatiquement au client de l'entreprise", explique Jean-Charles Dwelshauvers.

Il rappelle qu'en Belgique, une facture sur trois n'est pas payée à temps et que les retards de paiement sont la cause de trois faillites sur dix. Koalaboox veut collaborer avec une société de recouvrement pour assurer le bon suivi des paiements.

Grâce à une collaboration avec PostGreen, Koalaboox propose aussi d'envoyer les factures par courrier en un seul clic. Elle gère aussi les factures d'achat. Elle finalise actuellement un partenariat avec Volksbank, une fédération de plusieurs banques en Allemagne (près d'un millier de banques et 30 millions de clients dont des entreprises).

Koalaboox affiche 3.000 clients, mais elle ambitionne d'afficher 45.000 clients et un chiffre d'affaires de 5 millions d'euros (moins de 200.000 euros en 2014) en 2017.

Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content