Mithra acquiert un oestrogène clé

Soutenu par Marc Coucke, François Fornieri veut voir Mithra tutoyer les sommets. ©BELGA

La société liégeoise, qui ambitionne de devenir le leader mondial de la santé féminine, acquiert la société néerlandaise Donesta. Elle intègre ainsi l'ensemble des droits sur l'estétrol, un oestrogène naturel.

François Fornieri, le patron de Mithra, a manifestement envie de se donner les moyens de ses ambitions. Après le rachat - pour une croûte de pain -, fin janvier, de plusieurs activités d'Uteron, l'ancienne filiale de Mithra vendue à Actavis (ex-Watson) en 2013, la société pharmaceutique liégeoise vient en effet d'acquérir la société Donesta, filiale de la biotech néerlandaise Pantarhei Bioscience.

Cette petite entreprise quasiment inconnue permet à Mithra de mettre la main sur l'ensemble des droits de Pantarhei Bioscience sur l'estétrol, un oestrogène naturel produit par le foetus qui offre des perspectives thérapeutiques intéressantes dans des domaines tels que la contraception, la ménopause, l'ostéoporose, mais aussi le cancer.

Grâce au rachat d'Uteron, Mithra disposait depuis deux mois des droits sur l'estétrol dans le domaine de la contraception orale. La pilule Estelle, dont l'estétrol est un des composants majeurs, a franchi à ce jour les deux premières phases des essais cliniques. Si la phase 3 est concluante, la pilule Estelle devrait être commercialisée à partir de 2019.

"L'acquisition de Donesta nous permettra d'exploiter les brevets - une vingtaine en tout - de l'estétrol dans trois domaines thérapeutiques différents: la contraception, la ménopause et l'oncologie. Mais dans un premier temps, nous nous focaliserons sur la ménopause et la contraception, deux marchés très porteurs", explique François Fornieri.

L'apport de Versluys

Le CEO de Mithra reste très discret sur le prix d'achat de Donesta. Mais il laisse entendre que les 7 millions d'euros injectés dans sa société par Bart Versluys, patron du groupe immobilier du même nom et vieux complice de Marc Coucke, suffiront à couvrir le prix de départ, auquel il faudra ajouter une série de paiements intermédiaires liés au succès du développement des projets relatifs à la ménopause.

Un siège au CA pour Pantarhei Bioscience

Outre ces apports financiers, Pantarhei Bioscience s'est vu accorder une licence de développement des applications de l'estétrol en oncologie et en médecine vétérinaire. La société néerlandaise se penchera notamment sur le traitement du cancer des ovaires et du sein. Herjan Coelingh Bennink, le CEO de Pantarhei Bioscience, intégrera le conseil d'administration du laboratoire liégeois et deviendra coprésident du comité scientifique.

Dopée par l'injection récente de 40 millions d'euros de capital apportés par Marc Coucke, le flamboyant patron d'Omega Pharma, Mithra poursuit sa marche en avant. Pour assouvir son ambition de devenir le numéro un mondial de la santé féminine, la société liégeoise ne devrait pas en rester là. D'autres acquisitions de petites sociétés s'inscrivant dans son programme de développement pourraient survenir dans les prochains mois. "Nous suivons plusieurs dossiers", dit François Fornieri.

Publicité
Publicité

Echo Connect