Look&Fin réussit son entrée sur le marché français

©doc

Forte de son succès sur le marché belge, la plate-forme belge Look&Fin entend désormais devenir le premier site de financement participatif à proposer des investissements transfrontaliers.

La plate-forme de crowdfunding belge Look&Fin, qui fonctionne sur le modèle du prêt, va offrir ses services à nos voisins de l'Hexagone. "Le marché est plus mature en France qu'en Belgique", estime Frédéric Lévy-Morelle, administrateur délégué de Look&Fin. Près de 20% de ses investisseurs sont français et la plate-forme reçoit de nombreuses demandes d'entreprises françaises qui souhaitent bénéficier de son expertise.

"Jusqu'à il y a peu, notre modèle était interdit en France, mais depuis octobre 2014, le cadre réglementaire a été assoupli et le prêt rémunéré n'est plus réservé aux seuls établissements bancaires", explique encore Frédéric Lévy-Morelle.

Depuis cette date, les particuliers peuvent financer des projets en prêtant de l'argent contre un intérêt dans la limite de 1.000 euros par investisseur et 1 million d'euros par projet.

En Belgique, la législation est moins souple: le financement participatif est limité à 300.000 euros par projet et à 1.000 euros par investisseur. "Notre idée de départ est de proposer une offre globale qui dépasse les seules frontières de la Belgique", commente encore Frédéric Lévy-Morelle.

Un succès prometteur

Première société française à réussir sa levée de fonds sur Look&Fin, VOIP Telecom n'a eu besoin que de six petites heures pour lever 99.999 euros. Un succès prometteur pour la plate-forme belge puisqu'il coïncide avec ses premiers pas sur le marché français. "Le secteur d'activité n'a pas vraiment d'importance pour nous, rappelle Frédéric Lévy-Morelle. Ce qui compte c'est la capacité de croissance de l'entreprise."

Depuis son lancement il y a trois ans, Look&Fin a levé 2,5 millions d'euros, dont plus de la moitié sur ces six derniers mois.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content