chronique

Faut-il avoir peur d'aller à Lesbos?

Il n'y a plus aucun arrivage de réfugiés suite à l'accord entre la Turquie et l'Europe.

Fréquentant l’île de Lesvos depuis 17 ans et y étant allée de nombreuses fois l’année passée, je souhaite rétablir la vérité et témoigner de la situation locale.

Comme vous le savez sans doute, l’île de Lesvos est mise à rude épreuve. En plus de la crise financière qui a éclaté en 2008 les habitants ont été confrontés l’année passée à un afflux massif de réfugiés. Mais ce qui est bien pire c’est que la façon dont ces événements ont été relayés dans la presse a fait fuir tous les touristes: Lesvos connaît actuellement une chute de 90% du tourisme et la majorité des charters (15 sur 22) a suspendu ses vols vers l’île et a déjà annoncé qu’il en serait de même pour l’année prochaine. Ceci n’est pourtant nullement justifié!

Pour avoir séjourné, au pire de la crise et quand rien était organisé, à un kilomètre de l’endroit précis où débarquent les réfugiés, je n’ai effectivement à aucun moment constaté que ces arrivées massives empêchaient en quoi que ce soit les touristes de profiter pleinement de leur séjour.

Les "plages de débarquement"

Aujourd'hui il n'y a de plus aucun arrivage de réfugiés suite à l'accord entre la Turquie et l'Europe. Malheureusement le mal a été fait et aujourd'hui encore on retrouve dans la presse des photos datant de l'année passée.

Par ailleurs depuis l’été passé l’accueil sur les "plages de débarquement" est super bien organisé de sorte qu’il est impossible de savoir qu’un drame humain s’y joue, à moins de se rendre délibérément sur les plages concernées. Aujourd’hui il n’y a de toute façon plus aucun arrivage suite à l’accord entre la Turquie et l’Europe. Malheureusement le mal a été fait et aujourd’hui encore on retrouve dans la presse des photos datant de l’année passée.

Dans la majorité des témoignages de personnes qui ont découvert Lesvos, vous pourrez lire qu’on y souligne très souvent l’authentique et abondante hospitalité et générosité de la population locale. Et en effet, bien qu’étant déjà dans une situation critique de par la crise financière, cela ne les a pas empêchés de faire tout ce qui était en leur pouvoir pour accueillir, soigner, nourrir, héberger, vêtir,… les réfugiés qui débarquaient quotidiennement en bas de chez eux. Leur avoir remis le Prix Nobel de la Paix en reconnaissance de cette générosité sans fin est sympa, mais honnêtement, une aide concrète leur serait bien plus profitable.

Drame humain

Aujourd’hui tout le monde a déserté l’île: les touristes, les réfugiés, les ONG. Les hôtels, les rues, les terrasses, les cafés sont désespérément vides. Les restaurants, cafés, commerces ferment les uns après les autres. L’été passé déjà, rien que dans le village de Molyvos qui compte 2000 personnes, 20 familles n’étaient plus en mesure de payer leur facture d’électricité. D’autres depuis plus longtemps encore n’ont plus de quoi se vêtir. Aujourd’hui, le drame humain qui se joue sur l’île de Lesvos concerne directement la population locale!

Je fréquente cette île depuis 1999 et je peux personnellement témoigner de la générosité et de la gentillesse de ses habitants. Je suis donc très touchée par ce qui leur arrive et souhaite, à mon petit niveau, essayer de leur rendre, à eux et à l’île, une infime part de tout ce qu’ils m’ont donné, à moi et à tant d’autres.

©© Arco / M. Kühn

C’est pourquoi, au travers de ce témoignage, je souhaite partager toutes les richesses de cette île et ce qu’elle peut apporter à tout un chacun. Car au-delà d’une population particulièrement touchante et attachante et des splendides plages traditionnelles, Lesvos, île volcanique, abrite de multiples trésors: une histoire dont on retrouve des traces datant de 7000 ans av. J.-C., des forteresses datant de l’époque byzantine, un aqueduc romain datant du 2 ou IIIe siècle av. J.-C., de nombreux musées, monastères et églises, la seconde plus grande forêt pétrifiée au monde (répertoriée comme Geopark de l’Unesco!), une faune et une flore richissime et reconnue par les ornithologues du monde entier, des arbres fruitiers à pléthore qui vous permettront de cueillir votre pique-nique sur la route vers la plage, de magnifiques balades en montagnes, un environnement idéal pour les fans de mountain bike, de nombreuses sources naturelles d’eau chaude et d’eau froide, un centre d’Osho et de multiples centres de yoga, un centre de plongée sous-marine, des possibilités de croisière, des presses à olive et des distilleries d’ouzo, des lacs de sel, un festival international de musique classique qui se déroule annuellement à Molyvos, et bien d’autres encore!

En fait, le réel danger à aller sur cette île est d’en tomber amoureux et de ne plus pouvoir s’en passer!

Je ne peux dès lors que convier tout un chacun à partir à la découverte de cette île afin de vous offrir un moment magique et, par la même occasion, de soutenir la population locale en y réservant une chambre et en y consommant leurs mets exquis à des prix par ailleurs parfaitement ridicules! En tant que seuls touristes, vous y serez plus que jamais reçu comme des rois, croyez-moi!

Par Séverine Matheï, Organisatrice d'une campagne de crowdfunding en faveur de Lesvos (*)

(*) severine@alter-nativity.be collecte de fonds pour soutenir la population de Lesvos.

Lire également

Messages sponsorisés