Faut-il continuer à promouvoir les "permis de polluer" en Europe?

La Bourse ETS d'échanges de quotas d'émissions de CO2a connu nombre de malversations. Mieux vaudrait promouvoir les économies d'énergie et de meilleurs rendements, ainsi que les énergies alternatives. Et ce sans recourir à des instruments financiers qui génèrent fraudes et effets d'aubaine, mais ne servent pas ou très peu les objectifs pour lesquels ils ont été créés. Maintiendra-t-on cette Bourse de quotas d'émission en Europe, alors que les autres régions du monde se gardent bien d'adopter un système aussi problématique?