Publicité
Publicité

L'UE doit faire des concessions au FMI

Les dirigeants européens ne se lassent jamais de rappeler à leurs électeurs, comme une litanie, que les économies des principaux pays émergents bouleversent l’ordre économique mondial existant. Mais dès lors qu’il s’agit de reconnaître cette réalité au sein des institutions financières internationales, on entend un tout autre refrain. Ce constat s’applique tout particulièrement à la zone euro.