Publicité
Publicité
carte blanche

L'unitarisme est-il un délit ou une preuve de méconnaissance historique?

Si l’histoire nous enseigne une chose, c’est qu’aucun phénomène ni mouvement n’est éternel. Admettre tout ceci ne revient pas à prôner un retour à l’unitarisme. Fédéraliste convaincu, je considère cependant que l’unitarisme constitue – au même titre que le confédéralisme ou de séparatisme – une opinion respectable qui mérite débat, et non des anathèmes ou des accusations d’inculture historique.