L'urgence d'investir en Inde

Comment pénétrer l’Inde, un marché émergent de premier ordre? Philippe Falisse, qui fut longtemps conseiller culturel de l’ambassade de Belgique en Inde, livre quelques clés pour ouvrir, aux investisseurs, ce gigantesque champ d’opérations.

par Philippe Falisse, conférencier, Ichec Entreprises

L’Inde se distingue de la plupart des autres nations par son art d’accommoder les différences et les contrastes, de relever le défi aux tensions permanentes, entre le chaos et la perfection, et de promouvoir l’harmonie envers et contre tout. En tant que membre des clubs élitistes des puissances nucléaires, spatiales et émergentes, elle se révèle comme un catalyseur de premier ordre pour les hommes d’affaires, entrepreneurs et industriels. Sa modernisation rapide demande des investissements massifs. C’est la raison pour laquelle le gouvernement indien a entrepris une politique dynamique favorable aux collaborations commerciales, économiques et culturelles avec l’étranger.

Beaucoup ignorent encore ce qui se passe en Inde. La méconnaissance du pays vient d’un manque ou d’une mauvaise information des médias et est aussi due aux légendes et clichés qui en font le portrait d’un pays pauvre et misérable ou bien fabuleux et imaginaire, contrasté et contradictoire.

Il est urgent de familiariser les jeunes universitaires et cadres à la réalité indienne, les introduire aux arcanes de la société indienne et leur donner les atouts nécessaires pour établir éventuellement des relations professionnelles fructueuses en Inde.

Quelles sont les questions essentielles que doit se poser tout entrepreneur qui désire appréhender au mieux ce marché?

Qui est votre partenaire indien?

Une étude approfondie de la dimension culturelle indienne permet de mieux sentir le pouls de l’Inde et d’être sensibilisé à l’ethos indien, à son système de valeurs. La culture indienne, qui se confond souvent avec une dimension religieuse, épouse, en effet, le temps et l’espace de l’Indien et se traduit dans son langage, ses gestes et ses activités. La nature et la connaissance ont parrainé la formation de la culture indienne. Celle-ci s’est transformée avec le temps en absorbant et en adaptant des éléments de cultures étrangères importées par les envahisseurs et les colonisateurs. Elle enseigne le sens du sacré, l’obéissance aux parents, la place primordiale de la famille dans la société, le respect de la hiérarchie, le culte de l’hospitalité et du devoir.

La découverte du partenaire indien est une étape essentielle pour en avoir une connaissance suffisante et échanger, avec lui, des relations constructives sur le plan commercial en particulier. En Inde, le nom, milieu familial, social et professionnel, la formation, la place que l’on occupe dans la société et dans les affaires, la région d’origine sont autant d’indications précieuses pour construire des liens utiles et solides.

Il est essentiel d’apprendre à comprendre l’importance de ces données.

Quelles destinations, quels secteurs choisir

Comment ne pas être tenté par l’Inde? Bien des atouts rendent le pays fort attirant, notamment du point de vue commercial. Certains sont si évidents: l’Inde est un marché de plus d’un milliard de consommateurs potentiels et où tous les secteurs économiques sont en ébullition. Sa main-d’œuvre est bon marché, ses managers éduqués s’expriment en anglais. De nombreux atouts renforcent les arguments qui vont en faveur de l’Inde plutôt que de la Chine avec laquelle le sous-continent est aujourd’hui comparé.

Selon les témoignages d’expériences belges, les firmes représentées en Inde ne manquent pas d’exprimer leur satisfaction, à travers l’analyse des résultats obtenus en travaillant avec les Indiens. La décision de partenariat, prise à cet égard, a même été cruciale pour plusieurs d’entre elles.

On soulignera également les défis rencontrés sur le marché indien, les plus incontestables étant l’indifférence, la négligence et la corruption qu’on retrouve à tous les échelons de la société. La lourdeur de la bureaucratie fait également partie de ce lot d’obstacles qui rendent les entrepreneurs et hommes d’affaires hésitants à pénétrer le marché indien. Il faut compter avec une part d’impondérable et de risque. Ce serait une perte de temps de vouloir prospecter dans des endroits où tout est à commencer; où, sans une connaissance de la langue vernaculaire et des us et coutumes de l’Inde, il y a peu de chance de "percer". Une revue de la situation politique, économique et commerciale de plusieurs métropoles et villes indiennes permet d’évaluer les avantages des unes par rapport aux autres et d’en sélectionner, éventuellement, une à partir de laquelle on établira ses bases pour réaliser son plan de travail en Inde.

Une introduction aux priorités et besoins locaux permet de se rendre compte du vaste champ d’opération qui s’ouvre à l’intéressé. Il y a des lieux privilégiés où les hommes d’affaires peuvent saisir de gigantesques opportunités d’investissement.

Pour celui qui a vécu en Inde, il est évident que tous les secteurs ont un grand besoin d’aide: infrastructure, technologies de pointe, environnement, éducation et santé. La modernisation rapide du pays demande des investissements massifs. Il y a urgence. Les Indiens sont extrêmement intéressés aux transferts de technologie et à l’importation des produits de haute technologie. La connaissance des programmes de développement, entrepris par le gouvernement central et les gouvernements régionaux, est un élément déterminant, de même que le suivi du développement des relations commerciales belgo-indiennes. l

(*)Philippe Falisse est conférencier du "DES en Management international et multiculturel" d’ICHEC-Entreprises, auteur de "Belgian Heritage in India" Éditions Versant-Sud (2010).

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés