Les lois fiscales "rétroactives" sont-elles contraires aux droits de l'homme?

Le législateur utilise de temps en temps une rétroactivité qui ne dit pas son nom en jouant sur les exercices d'imposition.