Mais où se cache donc le scandale des certificats verts?

Les certificats verts ne sont pas mauvais, mais le système du tiers investisseur en a détourné l'objectif. Des particuliers se sont lancés dans un projet citoyen et risqué. Tandis que des entreprises en ont fait un business, avec des gains sans risque.