Publicité
Publicité
tribune

Ponce Pilate à la Place Poelaert

La Cour d’appel estime que les arrêtés ministériels Covid disposent d’une apparence de bases légales suffisantes, même si elle ne manque pas de soulever un certain nombre d’arguments relatifs à la faiblesse de ces bases légales elles-mêmes.