Publicité
Publicité

Et si on cessait de léguer ses biens?

L’organisation de la société repose sur l’accumulation et la transmission des biens, de génération en génération. Ce comportement présente un degré de risque insoupçonné: l’accumulation toujours plus importante entre des mains de moins en moins nombreuses. Paul-Yves Poumay suggère une ébauche de solution, avant le point de rupture.