Publicité
Publicité
Publicité
interview

Bertrand Badie "On ne peut forcer quiconque à appartenir à une nation"

Bertrand Badie est professeur à Sciences Po Paris et chercheur associé au CERI (Centre d’études et de Recherches internationales). Spécialiste des relations internationales et auteur de nombreux ouvrages, il considère, en écho de la crise catalane, que ces mouvements nationalistes, souverainistes ou identitaires sont liés aux mutations de la mondialisation. Faut-il dès lors les réprimer? Au fond, dit-il, pourquoi les frontières seraient-elles à jamais intangibles?