Enseignant, bientôt la profession la mieux rémunérée du monde ?

©REUTERS

Outre leur immense fortune, qu’ont en commun Jeff Bezos, le fondateur d’Amazon, Larry Page et Sergey Brin, les créateurs de Google, ou Jimmy Wales, initiateur de Wikipedia ? Tous ont grandi dans des écoles Montessori. Dans certaines interviews, Larry Page salue, par exemple comment la méthode Montessori l’a conduit très tôt à lui donner la confiance de se fabriquer ses opinions propres et à construire son chemin singulier.

Depuis plus d’un siècle, les écoles Montessori proposent une pédagogie horizontale, distincte de l’approche ex cathedra de nos vieux bahuts scolaires. Elles s’appuient entre autres sur deux ingrédients essentiels : la motivation des élèves et le sens donné aux matières apprises. L’approche stimule leur curiosité naturelle et vise à leur faire découvrir les savoirs plutôt que de leur dicter ceux-ci par le haut. Objectif de ces pédagogies dites actives (aussi préconisées par d’autres courants, comme Freinet ou Decroly) : édifier des adultes autonomes, socialement aptes à collaborer, à construire en permanence de nouvelles connaissances et à naviguer dans un monde où l’information surabonde. 

Pas étonnant que l’approche a fait des émules dans la Silicon Valley, où l’entrepreneuriat est culte. Cela dit, certains des meilleurs systèmes éducatifs s’en sont inspirés également, à l’instar de la Finlande, champion du classement international Pisa. 

La recette gagnante de l’Enseignement en Finlande ? Un cocktail composé de décloisonnement des matières enseignées, de travail sur la motivation des élèves et, surtout, une vraie politique de gestion des ressources humaines qui valorise le dynamisme des enseignants. Le système finlandais met très nettement en valeur l’enthousiasme, la capacité efficace à transmettre du sens et de la motivation. Ces aspects priment sur le carcan programmatique. 

Récemment, l’influenceur américain David Perell, spécialiste de la génération des millenials, partageait sur internet une série de prédictions sur le modèle d’éducation du futur. Selon lui, la profession d’enseignant pourrait ainsi être amenée à devenir l’une des professions les plus lucratives de la société du 21ème siècle.

Une vue de l’esprit ? Pas du tout. La capacité d’un enseignant à motiver ses élèves, à donner du sens à leur apprentissage, à tisser des liens et à donner confiance est l’un des plus puissants adjuvants pour débloquer le potentiel de n’importe quel individu. Depuis des siècles, la littérature regorge des histoires de personnages exceptionnels, instituteurs ou professeurs, qui ont changé le destin d’élèves prometteurs au début de leur existence. 

Plus concrètement : l’impact d’un professeur inspirant sur l’économie d’un pays est incommensurable. 

Sur une carrière, un professeur inspirant et motivé peut être amené à libérer le potentiel de milliers d’individus.

Sur une carrière, un professeur inspirant et motivé peut être amené à libérer le potentiel de milliers d’individus, qui, en trouvant du sens à leurs apprentissages, s’ouvrent un champ d’opportunités plus vaste pour occuper, plus tard, des fonctions plus qualifiées et/ou créatives.

Ce n’est pas un hasard si les enseignants finlandais sont parmi les mieux payés d’Europe. 

Les autorités finlandaises, comme d’autres, ont compris cette évidence. Les meilleurs professeurs sont les meilleurs en raison de leurs aptitudes émotionnelles et sociales hors du commun. L’ “excellence” ne découle pas d’une ancienneté, d’un titre, d’un diplôme voire d’un “plan de pilotage” scolaire (outil administratif sur lequel mise beaucoup, pour rappel, le Pacte d’excellence de la Fédération Wallonie-Bruxelles).

Les systèmes éducatifs qui ne parviennent pas à libérer et valoriser les enseignants les plus motivants et empathiques, qui ne leur offrent pas le support nécessaire à ce niveau, verront ces derniers rejoindre l’enseignement privé, annonce David Perell. “Les écoles privées débaucheront les enseignants les plus dynamiques en leur offrant des ponts d’or, dit-il. Les ménages aisés ont compris que le collège de bonne famille d’antan n’est plus une garantie d’enseignement adapté à la réalité du 21ème siècle. Ils seront prêts à dépenser beaucoup d’argent pour assurer l’avenir de leur progéniture.”

À plus long terme, David Perell, imagine même l’apparition d’un phénomène de starification des meilleurs enseignants. “Leurs cours seront enregistrés, parfois avec des moyens techniques dignes du cinéma, et seront vendus des fortunes sur internet.”  

Vit-on déjà le prélude de cette évolution ?

À Bruxelles, le nombre des élèves fréquentant les écoles privées a doublé, ces vingt dernières années. Les écoles internationales de la capitale représentent la majeure partie de l’offre privée, mais ces dernières sont désormais fréquentées par un tiers d’élèves belges. 

Pourquoi leurs  familles consentent à ces sacrifices financiers alors que l’école du coin est gratuite ? 

“Ils trouvent chez nous des enseignant(e)s ayant le feu sacré, promeut le responsable d’une de ces écoles privées bruxelloises. Les enseignant(e)s en pilote automatique, coincés dans les limites de leurs matières, ne font pas de vieux os, ici.” Publicité mensongère ou pas, le développement d’offres alternatives pour les publics plus aisés est en tout cas un fait réel. 

Le schéma de la privatisation est-il inéluctable ?

La Finlande, la Suisse et d’autres systèmes scolaires montrent que non. 

Mais ces pays ont remis leurs enseignants au coeur de leur système éducatif. Ils ne se sont pas enfermés dans les tabous liés à la préservation de réseaux, à l’uniformité des carrières ou à l’inamovibilité des programmes. Ils ont su replacer la priorité où elle devait, selon eux, se trouver : sur la liberté des enseignants à adapter leur approche à leur public et à la mise en place d’une politique de gestion des ressources humaines efficace. 

Les États qui ne le font pas devront courir le risque de voir s’accentuer la division des chances et le creusement des inégalités scolaires… Aux États-Unis, 90% des écoles Montessori sont privées...

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés