Investissons dans l'infrastructure 5G plutôt que dans les enchères pour les fréquences sur le spectre

©REUTERS

Une rapide introduction de la 5G permettra à nos entreprises et, de ce fait à notre société, d’être beaucoup plus concurrentielles. Il est par conséquent crucial que la Belgique mise le plus rapidement possible sur cette nouvelle infrastructure de communication. Le désaccord politique quant aux revenus éventuels des enchères autour de la 5G freine notre progression. Ces enchères n’offrent pourtant pas de plus-value directe à notre société. Contrairement à la 5G. Pourquoi dès lors ne pas laisser ces enchères pour ce qu’elles sont et investir directement dans l’infrastructure 5G ?

©debby termonia

Par Ronnie Leten
Président du groupe suédois de télécommunications Ericsson 

Qu’il s’agisse des villes intelligentes, des véhicules autonomes, de l’internet industriel, de la chirurgie robotique, de la réalité virtuelle ou de la disponibilité de la fibre à distance, l’arrivée de la 5G modifiera incontestablement nos habitudes de vie, de travail et de communication. De nombreux services et technologies pourront être interconnectés grâce à la 5G, ce qui favorisera la création d’une plateforme pour l’innovation. Celle-ci profitera à tous: consommateurs, pouvoirs publics, enseignement et entreprises. La 5G est l’infrastructure qui jettera les bases de notre prospérité future.

Installation d'une antenne 5G en Corée du Sud. ©AFP

Depuis toujours, les nouvelles technologies donnent naissance à de nouvelles opportunités et par conséquent à de nouvelles entreprises. Les pays comme les États-Unis, la Suisse et la Corée du Sud l’ont bien compris. Ils saisissent d’ailleurs toutes les nouvelles évolutions technologiques à deux mains. Et avec fruits. Les pionniers en matière de développements numériques sont effectivement, pour la plupart, implantés dans ces pays-là.

Mais la Belgique ne doit pas se sentir inférieure par rapport à toutes ces entreprises technologiques qui sortent de terre comme des champignons à l’autre bout du monde. Ici, aussi, naissent des idées fantastiques qui offrent une valeur ajoutée à la société et à l’industrie belge. Mais si la Belgique souhaite endosser un rôle de leader, les entreprises doivent pouvoir concrétiser pleinement toutes ces idées. Les entreprises compétitives ont besoin d’une société leur offrant une infrastructure compétitive.

Or se quereller à propos des revenus susceptibles d’être générés par le nouveau réseau 5G ne fera pas avancer notre économie en général. La priorité doit donc être de se doter le plus rapidement possible d’une excellente infrastructure de communication pour pouvoir faire franchir un nouveau cap à notre société.

Il vaudrait mieux attribuer les fréquences du spectre de la 5G sans demander aux opérateurs télécoms de payer au préalable pour leur permettre ainsi d’investir l’argent dans le déploiement de l’infrastructure plutôt que dans le spectre.

Il vaudrait mieux dès lors attribuer les fréquences du spectre de la 5G sans demander aux opérateurs de télécommunications de payer au préalable pour leur permettre ainsi d’investir l’argent de manière optimale dans le déploiement de l’infrastructure plutôt que dans le spectre. Nous pourrions ainsi bénéficier d’un excellent réseau beaucoup plus rapidement ; les entreprises pourraient l’utiliser de manière optimale, et les discussions concernant les clés de répartition deviendraient complètement inutiles. La perte soi-disant de revenus tirés de la répartition du spectre pourrait être récupérée ultérieurement par le biais de l’impôt sur les sociétés sur les bénéfices réalisés par nos entreprises compétitives.

Faisons en sorte que ces prises de bec financières sur la répartition des revenus tirés des enchères pour les fréquences du spectre de la 5G cessent sur le champ et veillons à ce que le lancement de la 5G ne soit pas à nouveau reporté !
.
.

Il incombera au nouveau ministre des Télécommunications de concrétiser la 5G, l’infrastructure du futur. Si nous ne sautons pas dans le train maintenant, nos investissements en pâtiront. Faisons en sorte que ces prises de bec financières sur la répartition des revenus tirés des enchères pour les fréquences du spectre de la 5G cessent sur le champ et veillons à ce que le lancement de la 5G ne soit pas à nouveau reporté ! Si la Belgique ne veut pas rater le train, il faut déployer la 5G de toute urgence. Sinon, nous risquons de rater une étape importante de l’évolution numérique, ce qui risque de nous coûter cher à terme.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect