carte blanche

La goutte de trop

Directeur de l’Observatoire de la finance à Genève et professeur d’économie à l’université de Fribourg (Suisse)

Qu'est ce qui va faire chuter les Bourses ?

©doc

Par Paul Dembinski
Directeur de l'Observatoire de la finance à Genève et professeur d'économie à l'université de Fribourg (Suisse)

L’année boursière, à deux mois de son terme, se dessine en rose voire en rouge vif. L’incertitude – on devrait l’écrire en majuscules – plombe les perspectives notamment des mastodontes de l’économie mondiale.

À peine quelques milliers, ces entreprises sont à la fois au cœur des marchés boursiers dont ils constituent la quasi-totalité de la cote, et en même temps du commerce mondial qu’elles génèrent directement ou par le biais de ce qui est convenu d’appeler "les chaînes globales de valeur".

Selon les estimations – on n’a guère mieux que cela – les trois quarts du commerce mondial en dépendrait. Les incertitudes commerciales, notamment entre les Etats-Unis et la Chine, mettent en question l’avenir de ce que la Conférence des Nations Unies pour le Commerce et le Développement (CNUCED) appelle dans son dernier rapport sur le commerce et le développement l’hyper-globalisation.

En cette fin d’année, deux sources incertitudes sont donc actives. Celle, purement financière, qui découle des récentes décisions américaines en matière de relèvement des taux directeurs; alors que la Banque centrale européenne semble vouloir aller dans la même direction – mais seulement à moyen terme.

Conjonction de risques à l’horizon

La perspective de relèvement des taux met en émoi les segments obligataires des marchés mondiaux qui ont absorbé des volumes importants de titres émis ces dernières années à des taux historiquement bas, et qui aujourd’hui perdent de la valeur. Parallèlement à cela, les incertitudes commerciales, issu donc de l’économie dite réelle, qui fait trembler le marché des actions. Il y a donc une conjonction de risques qui se présente à l’horizon.

Il faut pourtant plus pour que les choses échappent au contrôle. Il faudrait un événement peu ou mal anticipé et qui serait la goutte de trop. Les sources possibles sont nombreuses, mais il y un élément du puzzle particulièrement préoccupant du fait de son opacité: le système financier chinois et plus généralement le fonctionnement intime de la Chine – qui pourrait bien être le géant aux pieds d’argile.

Lire également

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés