billet

Le livre de la semaine

Les nouvelles Routes de la Soie par Peter Frankopan, Nevicata, 223 p., 19 €

Tous les chemins mènent à Pékin. Déroulant faits, chiffres et statistiques, l’auteur, qui est professeur d’histoire à l’Université d’Oxford, montre comment le pharaonique projet des Routes de la Soie, "système nerveux central du monde", rabat les cartes économiques et géopolitiques.

Lancées par Xi Jinping en 2013, ces routes concernent déjà plus de 80 pays, 4,4 milliards d’habitants et 29% du PIB mondial. Ses motivations? Nourrir la croissance de la Chine et garantir ses besoins en ressources, accompagner sa transition vers une économie de services, faire face aux enjeux sécuritaires. Mais aussi asseoir un leadership mondial. Dans cette dynamique qu’elle mène et qui favorise de multiples nouveaux partenariats stratégiques (avec l’Inde, la Russie, l’Iran,…), la Chine retrouve le rôle qui était le sien il y a 400 ans.

Pendant ce temps, l’Occident, États-Unis en tête, est travaillé par des forces de fragmentation, de nostalgie et d’isolement; et l’Europe s’absente du monde. "Nous vivons déjà dans le siècle asiatique. Le déplacement de PIB mondial, des économies développées occidentales vers celles de l’est, a été stupéfiant par son ampleur (…). L’époque est délicate, dangereuse. D’un côté il y a un pouvoir états-unien cherchant à remodeler le monde en se servant du bâton plutôt que de la carotte; de l’autre, un gouvernement chinois qui évoque une coopération améliorée, non sans éveiller chez beaucoup la peur devant un empire qui se construit, délibérément ou pas (…). Comprendre ce qui inspire le changement est la première étape pour s’y préparer."

E.B.

Lire également

Echo Connect

Partner content